Torreton Cyrano de Bergerac à Bordeaux:13 ans après Depardieu au cinéma



Ph DR
Ph DR
Qu'il le veuille ou non, Philippe Torreton devra à Gérard Depardieu la montée d'une marche supplémentaire dans les échelons de la notoriété, la présente polémique le plaçant sur le devant de la scène. Il le doit à sa violente diatribe contre Gérard Depardieu alors que celui-ci avait annoncé quitter la France pour la Belgique "On se d... sans toi" lançait-il, comme un pied de nez en s'adressant à la star issue d'une pauvre famille berrichonne dans laquelle on savait certainement qu'un sou et un sou. L'affaire aura du moins eu le mérite de montrer à quel point l'on s'adore dans les milieux artistiques. A propos de nez, celui de Cyrano et de Depardieu dans le film Cyrano de Bergerac (1990) avait attiré près de 5 millions de spectateurs dans les salles. Est-ce un peu pour éloigner ce spectre que Torreton a prononcé une tirade incendiaire contre son prédécesseur? L'ex-compagnon de Claire Chazal, ex-soutien de Ségolène Royal, doit en effet incarner le rôle de Cyrano de Bergerac, le héros de la célèbre pièce d'Edmond Rostand, au TNBA (Bordeaux) dans une création et mise en scène de Dominique Pitoiset entre le 20 février et le 2 mars. Une programmation qui était établie bien avant la dure pique du comédien contre son collègue. Mais il est des coïncidences curieuses...
Il serait, certes injuste de comparer cinéma et théâtre, mais il est tout de même des réalités qu'il n'est pas inutile de rappeler. En tout cas la polémique sera sans aucun doute un élément attractif supplémentaire pour cette pièce qui est un enchantement pour tous les amoureux de la langue française. Dominique Pitoiset, -qui dit "avoir rencontré Cyrano"-parle de l'oeuvre en laissant de côté la célèbre tirade des nez, et se rabat vers celle du "non merci".
"Que m’a-t-il donc dit, ce cher Cyrano ? Bien des choses, en somme... D’abord, il m’a fait penser à Alceste, frère atrabilaire et amoureux. Voilà un homme qui ne transige pas et qui dit toujours ce qu’il pense, quoi qu’il lui en coûte – carrière, succès, ou tout simplement sécurité et confort. (....)
« … se changer en bouffon
Dans l’espoir vil de voir, aux lèvres d’un ministre,
Naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ?
Non, merci. Déjeuner, chaque jour, d’un crapaud ?
Avoir un ventre usé par la marche ? une peau
Qui plus vite, à l’endroit des genoux, devient sale ?
Exécuter des tours de souplesse dorsale ?...
Non, merci. »

On déjà envie de crier "bravo"!
G.G.
Dimanche 13 Janvier 2013

Lu 697 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Vendredi 27 Août 2021 - 16:39 Renaissance en musique au Château de Carles

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile