Une disposition de la Loi santé inquiète le Service Catholique des Funérailles



"Pourra-t-on encore veiller nos morts à domicile ?" c'est la question que pose le Service Catholique des Funérailles. La Loi Santé qui, décidément n'en finit pas de bouleverser les habitudes, est une fois de plus mise en cause. Communiqué:
"Alors que le projet de loi de santé sera de retour en commission à l'Assemblée nationale le 9 novembre pour une nouvelle lecture, la ministre de la santé Marisol Touraine s'apprête à rétablir l'interdiction des soins de conservation funéraire à domicile que les sénateurs avaient levée.
En effet, afin d'autoriser les soins de thanatopraxie (NDLR:soins de conservation) pour le plus grand nombre, soins jusqu'alors interdits pour les personnes atteintes du VIH et de l'hépatite B, le choix a été fait d'interdire leur exercice au domicile des familles et de les limiter à des lieux spécialisés. Ces soins ont pour but de retarder les effets visibles de la mort, de redonner un aspect apaisé au défunt et, ainsi, de faciliter le deuil des familles.
Cependant, si elle relève d'une volonté légitime de lever une discrimination injuste, cette solution constitue une atteinte à la liberté des rites funéraires. Ces soins à domicile recèlent une dimension culturelle et religieuse très forte et permettent une veillée des défunts dans le cadre familial, le plus intime et donc le plus propice à la dignité du deuil. De plus, ils concernent près de 50 000 personnes, notamment dans le monde rural souvent faiblement doté en chambres funéraires.
"C'est en ce sens que le Service Catholique des Funérailles, association à but non lucratif liée à l'Eglise, s'est engagé contre cette interdiction. Au même titre, les sénateurs Jean-Pierre Sueur (Socialiste), Hervé Marseille (UDI) et Isabelle Debré (Les Républicains) ont déposé et fait adopter un amendement permettant de continuer la pratique de ces soins à domicile. Avec la seconde lecture du texte à l'Assemblée nationale, il est à craindre que les députés ne reviennent sur cette dimension essentielle des obsèques pour en rétablir l'interdiction, décision qui constituerait un véritable recul."
Vendredi 30 Octobre 2015

Lu 268 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 24 Février 2021 - 19:54 Joël Aubert n'est plus

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile