Alain Rousset au Salon de l'Agriculture d'Aquitaine:sous le signe du changement


Cela se passait le jour où Alain Rousset espérait accéder à un poste de ministre dans le gouvernement Ayrault...


Vidéo diaporama***
Pas encore ministre, mais en attente de l'être... Alain Rousset avait de bonnes raisons d'afficher sa sérénité au cours de cette journée de l'Aquitaine du Salon régional de l'Agriculture qui, traditionnellement pour cette manifestation, est celle du lundi. Un lundi pas tout-à- fait comme ceux des années précédentes, puisque celui-ci marquait le changement d'état -passage de l'opposition à la majorité-si ce n'est de cap, du président de la région Aquitaine. Changer de cap, non, il a assuré qu'il resterait fidèle à ce qu'il a toujours défendu au plan régional, et qu'il n'aimerait pas qu'on vienne, plus tard, lui reprocher d'avoir oublié. .. "Quel que soit son avenir" il a dit vouloir demeurer aquitain. Alain Rousset n'a pas caché que si un ministère lui est proposé il ne le refusera pas. Mais ce lundi, si on l'en croit, "on" ne l'a pas encore appelé...
En tout cas il devra maintenant s'habituer à ne plus critiquer la politique présidentielle, mais au contraire à s'en faire son défenseur. Un rôle bien différent tout de même. Alain Rousset n'en a pas moins exprimé son désir de voir se réaliser ce qu'il demande de longue date: une nouvelle étape de décentralisation au profit des régions, notamment en matière de politique agricole nationale, et de gestion des fonds européens. Il espère bien que, cette fois, la nouvelle situation politique permettra d'avancer dans ce sens. Ce qui ne fait pas sourire du côté de l'administration d'Etat.
Au l'occasion de cette journée de l'Aquitaine au Salon régional de l'Agriculture (Foire Internationale de Bordeaux) le président de la Région a une fois de plus exprimé son intérêt pour l'agriculture, une agriculture toute même un peu "verdie" sous l'impulsion du programme AREA, qui est devenu une référence. Mais, selon lui, la prise en compte de la protection de l'environnement est aussi dans l'intérêt des agriculteurs eux-mêmes. Il a également parcouru le Salon avec de nombreuses escales et échanges avec les responsables de stands, avant de se rendre sur le ring d'Aquitanima saluer les éleveurs de la blonde d'Aquitaine dont c'est le cinquantenaire, admirer les plus beaux animaux des concours, et remettre diplômes et coupes....
Voir notre diaporama
G.G.
NDLR du 18 mai: La déception d'Alain Rousset doit être profonde, comme l'est celle de ses amis. "On" lui a préféré Arnaud Montebourg au poste de ministre du secteur industriel pour lequel il figurait parmi les favoris. La politique a parfois de curieux méandres! Peut-être y aura-t-il repêchage dans quelques semaines, après les législatives? Un remaniement n'est pas en,effet, impossible au lendemain de celles-ci, lorsque la "fête" politicienne sera finie....
Lundi 14 Mai 2012

Lu 765 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mardi 21 Novembre 2017 - 21:04 Bordeaux S.O Good 2017 est monté en puissance

Dimanche 5 Novembre 2017 - 19:15 Les salons VIVONS ont reçu 62 000 visiteurs

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com