Arlette Chabot face aux étudiants en journalisme de l'IJBA

La face cachée du difficile métier de journaliste politique à la télévision



Ph Paysud
Ph Paysud
Le métier de journaliste n'est pas simple, même lorsque on l'exerce dans le plus petit média. L'assumer, le mot n'est pas trop fort, au sein d'un média national tel qu'une chaîne de télévision leader du service public l'est encore moins. On s'en doutait. Mais en écoutant Arlette Chabot, ex-chef du service d'information de France2 s'adresser aux étudiants de l'IJBA (Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine) on se dit que celui qui l'exerce ne doit pas manquer, certes, de talent oratoire, mais aussi de cran et avoir les nerfs solides. Suivre sa route en regardant droit devant tout en évitant les pièges et les tentations. De toute évidence celle qui vient d'être limogée par le nouveau président de France2 possède toutes ces qualités. En l'écoutant les futurs journalistes ont pu mieux comprendre comment s'organise une émission politique. Comment il faut jongler entre les exigences des responsables politiques et des conseillers en communication. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, tout le monde n'accepte pas de parler avec tout le monde, et un débat tel qu'il apparaît dans le petit écran n'est, bien souvent, que le résultat du possible, et pas nécessairement ce qu'aurait voulu le journaliste. Etre connu (e) de tous, passer pour la madone des débats politiques présente sans doute des côtés agréables, mais vous transforme aussi en cible facile.

HONNEURS...

Les étudiants en journalisme de Bordeaux n'ont pas, d'ailleurs, dans l'ensemble, été très sympathiques dans leurs questions à Arlette Chabot à qui l'un d'entre eux a pratiquement reproché d'avoir accepté la Légion d'Honneur. L'animatrice de "A vous de juger" a répondu qu'elle a découvert sa nomination dans le journal, trop tard pour pouvoir la refuser, ce que, dit-elle, elle aurait fait si on lui avait demandé son avis au préalable. Les journalistes n'aiment pas beaucoup les décorations, ils ne font que leur métier. Mais la Légion d'Honneur peut être aussi prise par un hommage du pays, et pas comme un cordon liant le récipiendaire à un parti. On s'est étonné aussi de son appartenance au Club du Siècle. Elle a répondu que ces déjeuners réunissent toutes sortes de personnalités, et que c'est un moyen d'échanger sur les sujets les plus divers, "l'engagement étant que rien ne sorte". Les journalistes en herbe croient-ils que les informations tombent toutes rôties sans qu'il y ait besoin de contacts? Il est à parier que le journaliste qui se priverait de ces derniers non seulement ne serait pas très performant, mais pas très utile au public et à la démocratie. Rosalyne Bothrel, présidente du Club de la Presse de Bordeaux partenaire de l'IJBA , dans cette opération, a justement salué le professionnalisme, "l'honneur" d'Arlette Chabot dans l'exercice de son métier.
Reste une question de fond: quel avenir pour les émissions politiques dans un univers audiovisuel dominé par l'impératif de l'audience? Les conseillers en com des hommes ou des femmes politiques les encouragent à participer aux émissions de variétés, notamment "chez Drucker où il n'y a aucun risque". Arlette Chabot qui ne se dit pas hostile à de tels shows, ne croit pas cependant que le citoyen puisse être véritablement informé par ce canal de la teneur des programmes politiques. Tout au plus de la personnalité des invités. Elle a indiqué qu'une réflexion est engagée afin de définir un nouveau concept d'émission politique dans la perspective des présidentielles de 2012.

Journalisme et politique...

Mercredi 10 Novembre 2010

Lu 813 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 17:35 Johnny Halliday:l'ultime voyage

Mercredi 6 Décembre 2017 - 12:11 Adieu Johnny... ce qu'on ne verra plus

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES










A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine
France 3 Nouvelle-Aquitaine a réalisé deux productions autour de la création de l'Opéra de Limoges "De cendre et d'or", et propose de découvrir le documentaire inédit "De cendre et d'Or, une odyssée musicale" et la captation du spectacle musical, réalisée du 29 juin au 1er juillet 2017, depuis l'Opéra de Limoges. Diffusion les 18 et 23 décembre après Soir3

13/12/2017


Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com