Connectez-vous


Bataille de Castillon: l'Histoire mise en scène



Un spectacle grandiose (ph DR)
Un spectacle grandiose (ph DR)
Le plus important spectacle vivant aquitain, bâti sur la commémoration, ou l'évocation, de la bataille de Castillon (Gironde) s'annonce avec certaines évolutions pour l'été prochain. Cette année encore, sur les collines de Castillon, les canons des frères Bureau marqueront une victoire de la France sur l'Angleterre et, comme il y a 566 ans, la fin de la guerre de Cent Ans. Les six cents bénévoles de l’association "Castillon 1453", piétons et cavaliers, se préparent depuis des mois pour jouer les quinze représentations qui accueilleront plus de 30 000 spectateurs, entre le 19 juillet et le 24 août, sur le site grandiose du château de Castegens, à Belvès-de-Castillon.
Le spectacle bénéficie du soutien amical de deux parrains et d’une marraine de renom. L’écrivaine Mireille Calmel, l’historien Franck Ferrand et le cavalier, champion olympique Pierre Durand sont toujours aux côtés des bénévoles. Grâce à leur nom et engagement pour "La Bataille de Castillon", ils participent à la notoriété du spectacle.
Une nouvelle cavalerie sera à l'oeuvre. Franck Reyne responsable des écuries de Saint-Selve succède à Jacky Prunis maître de la cavalerie de la Bataille pendant de très nombreuses années qui a pris sa retraite. Il sera le nouveau Lord Talbot et dirigera toutes les évolutions équestres du spectacle. Grâce à lui, une quinzaine de chevaux de "Horseball" dynamiseront les charges et les combats. Spécialement choisis et dressés pour le corps à corps et les accélérations rapides, ce sont sans doute les animaux ayant le comportement le plus proche de celui des destriers médiévaux.
Trois écuries constitueront les effectifs de la cavalerie (une quarantaine de montures) : L’Écurie de Saint-Selve, le centre équestre de Beautiran "Les Sables" et l’Écurie de Quentin à Bordeaux. Pour mettre en valeur leurs talents et celui de leurs cavaliers, la mise en scène a été modifiée : charges plus longues, combats à la lance et à l’épée, apparition de bannières et de fanions sur le champ de bataille, etc.
Ces améliorations équestres entraînent une modification de l’engagement des soldats à pied et une nouvelle mise en scène des cascades et des combats piétons/cavaliers. Ludovic Bourdon, cascadeur et maître d’armes, a défini une nouvelle attaque du camp français en début de bataille et réorganisé la fuite des piétons anglo-Aquitains devant la charge de la cavalerie Bretonne. Les séquences sont enrichies de combats croisés à proximité du public et de nouvelles cascades synchronisées avec les effets pyrotechniques.

  • 15 représentations sont programmées entre le 19 juillet et le 24 août 2019.
    Toutes les fins de semaines:19, 20, 25, 26, 27 juillet
    2, 3, 8, 9, 10, 15, 16, 17, 23, 24, août
    à 22h20 (1h35 de spectacle (sans entracte)
    Un avant-spectacle dès 19h00


Lundi 27 Mai 2019

Lu 160 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018