Budget européen: un appel du Comité des Régions à payer plus



Perte de recette due au Brexit, coût de l'accueil des migrants, nouvelles politiques posent des probèmes budgétaires à l'UE pour l'après 2020. Le Comité européen des régions à la solution:les Etats doivent contribuer davantage! Extrait du dernier communiqué:

"Au cours d’un débat avec le vice-premier ministre bulgare, Tomislav Donchev, les responsables politiques locaux et régionaux ont fait valoir que les États membres de l’Union européenne devraient augmenter leur contribution au budget de l’Union pour surmonter les principaux défis auxquels l'UE est confronté. L’emploi, la croissance, l’intégration des migrants, le développement économique et agricole durable constituent autant de priorités pour les collectivités locales et régionales qui demandent d’éviter que le Brexit ne se solde par une remise en cause du financement des principaux piliers de l’UE, à savoir la politique de cohésion et la politique agricole. Le Comité européen des régions (CdR) a donc demandé que le prochain cadre financier pluriannuel (CFP), qui fixe les plafonds annuels de dépenses pour l’ensemble des politiques de l’Union après 2020, soit élargi et mieux conçu.
Dans la perspective de la publication des propositions de CFP par la Commission européenne le 29 mai prochain, les dirigeants locaux et régionaux ont demandé aux États membres d’augmenter leur contribution au CFP pour passer de 1,04 % à 1,3 % du revenu national brut (RNB) des 27 Etats membres afin de compenser le trou financier creusé par le Brexit, et de relever les nouveaux défis, tels que la migration, le contrôle des frontières et la défense. Tel était le message principal porté par un avis élaboré par Marek Woźniak (PL/PPE), maréchal de la voïvodie de Grande-Pologne, et adopté en commission le 1er février dernier.
Pour y parvenir, l’Union doit réformer son système de financement, notamment pour permettre l’établissement d’un budget plus ambitieux, plus flexible et plus transparent, estime le Comité des régions qui représente les collectivités locales et régionales européennes. Il conviendrait de supprimer tous les rabais et de définir de nouvelles sources de revenus financiers – comme l’impôt européen sur les sociétés, la taxe sur les transactions financières et un système réformé de TVA – de manière à limiter les difficultés éventuelles dans les négociations entre États membres."



Jeudi 1 Février 2018

Lu 316 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:45 L'Occitanie mise sur l'éolien flottant

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018