Caves de Rauzan et de Nérigean (Gironde):une fusion "positive"



PH Paysud
PH Paysud
La coopérative viticole de Rauzan-Grangeneuve, en Gironde, selon les confidences faites ce jour au Club de la presse de Bordeaux, ne manquait pas de candidats au mariage. Mais c'est sa voisine de Nérigean, avec qui des collaborations étaient déjà entamées, qu'elle a choisie. Ainsi est née au début de cette année une nouvelle unité coopérative baptisée tout simplement Les Caves de Rauzan. Le groupe est fort de 400 adhérents coopérateurs, de 3500 ha de vignes, d'une quantité récoltée de près de 165 000HL. Les Caves de Rauzan, par ailleurs membre de l'Union Terres de Vignerons s'installent ainsi au deuxième rang des coopératives viticoles de Gironde, derrière les Vignerons de Tutiac. Une fusion qui s'accomplit de plein gré, sans conséquence ni sur l'emploi, ni sur les sites respectifs. On passera même de 45 à 50 emplois permanents, ce qui va impliquer la mise en place d'un comité d'entreprise. Des investissements sont également prévus sur le site de Nérigean, et les trois sites de production sont maintenus.
  • CAPACITE DE NEGOCIATION RENFORCEE
Le rapprochement des deux caves est conforme aux objectifs du récent Plan Bordeaux qui incitait au regroupement de l'offre de vin en vrac, mais il semble qu'il ait été surtout motivé par les intérêts stratégiques. Le volume de production qui inclut la récolte 2015 est pris en charge par la nouvelle entité qui renforce sa position par rapport à sa clientèle, en particulier le négoce. Le directeur Philippe Hébrard a indiqué que les Caves de Rauzan bénéficient d'une multiplicité d'acheteurs -le plus important ne représentant pas plus de 10% des ventes- alors que Nérigean était contraint de traiter avec deux acheteurs principaux. Disposant d'une offre essentiellement sous marques et châteaux (et vin bio) en appellation bordeaux et bordeaux supérieur, Les Caves de Rauzan disposent d'un service commercial intégré, et exportent dans 33 pays. Bien que commercialisant chaque année 4 millions de bouteilles, il reste un volume important à vendre en vrac.
Le président du nouveau conseil d'administration, Denis Baro, n'a pas caché que les Caves de Rauzan, en bonne santé, et qui ont augmenté de 7% par an la rémunération de la vendange, peuvent encourager des vignerons à rejoindre le groupe. La fusion, par les économies engendrées, et le recours aux meilleures technologies apportera de nouveaux avantages. C'est ainsi que, pour la récolte 2015 les vignerons de Nérigean "recevront un revenu plus attractif bénéficiant des performances de Rauzan".
* Notre photo (Paysud): Roland Fossat, Géralde Reynaud (Nérigean), Denis Baro, Philippe Hébrard (Rauzan), Sophie Mako (relations presse)
Mercredi 24 Février 2016

Lu 216 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 18:15 Revenu agricole:un mieux qui ne rassure pas

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:58 Les nouveaux objectifs de Terres du Sud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES










A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine
France 3 Nouvelle-Aquitaine a réalisé deux productions autour de la création de l'Opéra de Limoges "De cendre et d'or", et propose de découvrir le documentaire inédit "De cendre et d'Or, une odyssée musicale" et la captation du spectacle musical, réalisée du 29 juin au 1er juillet 2017, depuis l'Opéra de Limoges. Diffusion les 18 et 23 décembre après Soir3

13/12/2017


Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com