Connectez-vous


Exportations de vins et spiritueux: un bilan 2013 marqué par le repli de la Chine


Les chiffres des marchés extérieurs en 2013 selon la FEVS


Extrait du rapport FEVS (Clicquer)
Extrait du rapport FEVS (Clicquer)
Le bilan des exportations de vins et spiritueux pour l'année 2013 que vient de dresser la FEVS (Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux), tout en soulignant la part (85%) de ces produits dans la balance agroalimentaire, fait ressortir une quasi stagnation, et surtout, la nette dégradation du débouché chinois (-18%). La FEVS considère cependant qu'il s'agissait d'une année de consolidation, la baisse globale se limitant à 0,4%.
Les vins et spiritueux conservent leur place de deuxième poste excédentaire dans la balance commerciale de la France, avec une contribution positive de 9,8 milliards d'€. Les trois principaux contributeurs sont le cognac (21%), le champagne (20%), et les bordeaux (19%). Les exportations de vins demeurent stables en valeur (-0,1%), mais accusent un recul de -3,1% en volume. Dégradation comparable pour les spiritueux:-1% en valeur et -4% en volume. A lui seul le cognac réalise cependant 2,4 milliards d'euros à l'export, soit 68% du CA.
L'Europe demeure le premier débouche pour les vins et spiritueux et celui-ci est stable (4,5milliads d'€). Globalement le CA de l'Asie (2,7M€) connait un repli de -6% sur 2012. Le marché d'Amérique du Nord est demeuré stable, et a été pénalisé par un taux de change défavorable. La FEVS note en revanche du dynamisme côté Australie et Emirats arabes.
Le "hit" des pays meilleurs clients de vins et spiritueux est le suivant:
1-Etats-Unis:1,9 M€ (+0,2%)
2-Royaume-Uni:1,48M€ (-1,8%)
3-Allemagne: 0,887 M€ (+4,3%)
4-Singapour: 0,847 M€ (+5,1%)
5-Chine: 0,825 M€ (-18%;-12,5% sur les vins).

Le marché chinois semble avoir subi une certaine fermeture en raison de l'enquête anti-dumping en cours et de la politique du gouvernement du pays. La FEVS considère que l'avenir passe par la conquête de nouveaux marchés et par la lutte contre les barrières aux échanges, perspectives qui, selon, elle, impliquent l'aide l'Etat "avec son réseau régalien".
Mercredi 12 Février 2014

Lu 157 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mardi 29 Janvier 2019 - 18:08 Le beau contrat hongrois de Nicols

Vendredi 21 Décembre 2018 - 19:20 Le commerce girondin impacté par les Gilets Jaunes

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018