Gelées en Gironde: premier bilan de la chambre d'agriculture



Ph capture  d'écran vidéo France3
Ph capture d'écran vidéo France3
Les services de la chambre d'agriculture de la Gironde se sont rendus ce mercredi sur le terrain, dans le secteur de Castillon, en plusieurs points de l'Entre-deux-Mers, dans le Langonnais afin d'évaluer les dégâts du gel, en particulier sur la vigne.

Selon un communiqué de la compagnie consulaire, ils sont importants. Les coups de froid des 20 et 21 avril, puis les 27 et 28 avril, ont "grillé" feuillage et jeunes grappes dans une bonne moitié du vignobles. Mais l’arboriculture, les cultures légumières et même les grandes cultures sont impactées.
Une réunion de crise se tiendra, vendredi 5 mai, à la Chambre d’Agriculture, avec tous les acteurs concernés afin de dresser un bilan plus complet des dégâts et appréhender les mesures à mettre en œuvre pour venir en aide aux viticulteurs et agriculteurs.
La Chambre d’Agriculture invite les agriculteurs du département à déclarer les dégâts subis directement en lignesur www.gironde.chambagri.fr afin d’évaluer de façon précise l’étendue du sinistre. Un numéro d’appel a également été ouvert pour répondre à leurs questions : 0800 002 220 (coût d’un appel local)
Un premier bilan:
• Médoc : la moitié des surfaces est touchée de façon significative. Les zones intérieures sont très touchées alors que les parcelles de bord de Gironde ont été plus épargnées. Le Sud Médoc est tout particulièrement atteint ; sur de nombreuses zones, les dégâts atteignent les 80 voire 100%.
• Haute-Gironde (Bourg-Blaye) : ces secteurs, cumulant les dégâts dus aux 2 épisodes successifs, sont particulièrement atteints.
• Libournais : sur l’ensemble de la zone, nombre de parcelles sont touchées de 80 à 100%. Les zones situées autour des communes de Montagne et Saint-Christophe des Bardes ont cependant été épargnées.
• Entre-Deux-Mers : de gros dégâts sont à déplorer dans la plaine de la Dordogne et de nombreuses parcelles sont très touchées dans l’ensemble de l’Entre-Deux-Mers.
• Graves-Sauternais : de nombreuses parcelles sont détruites dans le Sauternais. Dans le reste de la vallée de la Garonne, un grand nombre est atteint à plus de 50%. Pour la plupart, la totalité de la récolte est perdue.
 
Mercredi 3 Mai 2017

Lu 562 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Lundi 16 Juillet 2018 - 20:05 La grêle a encore frappé en Gironde

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives











Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018