Jacques Chirac s'en est allé



Avec Christian Jacob  au SIA 2015 (capture d'écran  vidéo France2-INA)
Avec Christian Jacob au SIA 2015 (capture d'écran vidéo France2-INA)
Comme toujours, il est décerné plus de louanges à ceux qui viennent de quitter ce monde que de leur vivant. Mais la mort de Jacques Chirac entraîne, de toute évidence, plus de sincérité. C'est en effet une pluie d'hommages venue de tous bords qui salue l'ancien président de la République. Lorsque, comme c'est notre cas, on a vécu et observé le parcours du Corrézien, on se souvient qu'il eut affaire à forces critiques, venues de sa gauche et de sa droite. Mais sa ténacité, sa force de contact, son humanisme, lui permirent de faire face. Son accession à la Présidence de la République, but de sa vie, ne lui aura pas cependant empêché de demeurer à l'écoute du peuple, ouverture, hélas, perdue aujourd'hui. Comme nous le confiait à l'époque une consoeur du Figaro, accréditée à son suivi, "ce qui est certain, c'est qu'il a du coeur!"
Cette qualité, il l'exprimait régulièrement au contact des gens, en particulier ceux de la campagne. Ses passages au Salon de International de l'Agriculture, se prolongeant pendant des heures, sont devenus légendaires, et constituent, une référence, un record que ses successeurs s'efforcent parfois de battre. Il fallait le voir arpenter, laboureur des foules, les allées du salon, applaudi, serrant des mains, embrassant. Et déguster, puis casser la croûte au stand de la race bovine limousine. Il aura été un ferme défenseur de l'agriculture française à Bruxelles et dans le monde. aussi bien lorsqu'il fut ministre de l'agriculture qu'au long de ses mandats. Il restera aussi l'homme qui a dit non à l'Amérique au moment de la guerre d'Irak.
Gilbert Garrouty

Les réactions régionales

ALAIN ROUSSET:"à sa manière, une certaine idée de la France"
Extrait du communiqué:
« C'est avec grande tristesse que j'ai appris la disparition de M. Jacques Chirac - ancien président de la République et Premier ministre de la France - qui s'est éteint ce jeudi 26 septembre, à Paris.
Au-delà de l'homme politique au bilan contrasté, Jacques Chirac s'est indéniablement engagé en faveur de l'ouverture aux autres cultures, tandis que le président Chirac a activement œuvré pour le dialogue entre les peuples. Ce faisant, il a porté la voix de la France avec force, respect et dignité.
Passeur de mémoire, à travers son discours du Vél-d'Hiv, il a été capable d'apaiser notre société en revenant sur les heures sombres de notre Histoire, tout comme il nous a exhortés à anticiper d'autres périls futurs : « Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs ».
Avec sa disparition, nous perdons aussi un témoin unique de notre Histoire qui, du Secrétariat d'État à l'Emploi sous Charles de Gaulle en 1967 à la présidence de la République de 1995 à 2007, aura représenté, à sa manière, une certaine idée de la France.
Enfant de la région Nouvelle-Aquitaine, aussi, il aura été, toute sa vie publique durant, l'infatigable ambassadeur de cette Corrèze qui lui ressemble tant.
Amoureux sincère des territoires, enfin, Jacques Chirac portait une attention toute particulière à l'agriculture, qui le lui rendait bien chaque année, Porte de Versailles."

CAROLE DELGA:"Jacques Chirac aimait la France et ses territoires"
« Figure emblématique de la vie politique française, Jacques Chirac aura marqué de son empreinte la Vème République. J'ai aujourd'hui une pensée émue pour ses proches et pour les Français. Mes valeurs et mes engagements m'ont souvent placée en opposition aux politiques libérales qu'il a pu mener. Mais je retiens avant tout de Jacques Chirac l'homme profondément humain qu'il était et qui a su au cours de ses différents mandats, en tant que président de la République bien sûr, mais également en tant qu'élu local, faire preuve d'un amour non feint pour son pays, la France, pour ses territoires, et pour les hommes et femmes qui les peuplaient. Cette capacité de dialogue que l'on retrouvait chez lui est à mon sens une qualité essentielle pour qui veut agir utilement en politique. De Jacques Chirac je retiens également l'Homme d'Etat, courageux, dans son refus d'impliquer la France dans le conflit irakien au lendemain des attentats du 11 septembre. Engagé, à l'image du discours qu'il prononça lors du sommet de la Terre de Johannesburg en 2002 alertant le monde sur la crise climatique qui se dessinait alors et dont on connait aujourd'hui la gravité. Ouvert sur le monde enfin, et sur la richesse des cultures qui le compose. A ce titre, le Quai Branly restera comme un magnifique héritage offert à tous les Français. C'est pour rendre hommage à l'ensemble de ces valeurs qu'un lycée de notre région portera bientôt son nom ».
VOIR LE COMMENTAIRE d'ALAIN JUPPE SUR LCI
Jeudi 26 Septembre 2019

Lu 140 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 16 Décembre 2020 - 18:01 Vaccin anti-COVID:DHL a déjà livré Israël

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune









Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile