Klaus: première aide de l'Aquitaine de 280 000 euros



La région Aquitaine qui a décidé de consacrer 20 millions d'euros aux filières agricoles et sylvicoles sinistrées vient de voter en commission permanente une aide immédiate de 280.000 euros.
"Pour la troisième fois en 10 ans, explique le porte-parole de la Région, l'Aquitaine a été frappée par une tempête qualifiée d'exceptionnelle : décembre 1999, juillet 2003 et janvier 2009. Avec la destruction au 2/3 de la forêt landaise, de 70% des serres pour les fraises et les salades du Lot-et-Garonne, de 90% des séchoirs à tabac ou de la quasi totalité de l'appareil de production avicole de plein air , l'Aquitaine est meurtrie dans sa chair.
Les élus régionaux, réunis en commission permanente sous la présidence d'Alain Rousset, entendent prendre les mesures nécessaires pour redonner confiance et restaurer au plus vite l'activité dans ces secteurs durement touchés, en votant une première aide de 280.000 euros. Soit:

Aide à la main d'oeuvre d'urgence pour les filières agricoles et aquacoles : 185.000 euros;

Ces filières ont dû faire appel en urgence à une main d'oeuvre occasionnelle pour réaliser les premiers travaux de déblaiements dans les exploitations, redresser des arbres et remettre en place les poches d'huîtres et les collecteurs de naissains pour l'ostréiculture. Et limiter ainsi les pertes de productions

Aide à la constitution d'une cellule de crise interprofessionnelle : 56.000 euros;

Le Conseil Interprofessionnel du Pin Maritime (CIPM) met en place une cellule de crise chargée de proposer dans un délai très court un plan interprofessionnel avec des actions à mener pour sortir de cette crise. Elle sera pilotée par Yves Lesgourgues, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière Aquitaine et animé par Sébastien Drouineau. Elle sera basée à bordeaux (maison de la forêt) et à Mont de Marsan.

Mise en place d'une équipe itinérante d'intervention : 40.000 euros;

L'enjeu est de dégager les pistes forestières afin de rendre possible, et dans les meilleurs délais, l'exploitation des parcelles forestières. Cela nécessite un travail d'agents mobilisés et formés pour des questions de sécurité. Aussi, le centre de formation professionnelle et promotion agricole, situé à Bazas, constituera une équipe itinérante qui prodiguera pendant 1 mois, des conseils aux agents chargés de dégager les pistes d'accès aux parcelles forestières. Et ce, sans risques d'accident."
Mardi 17 Février 2009

Lu 1138 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 24 Octobre 2018 - 11:38 Oenotourisme:les Best of Tourism 2019 du Bordelais

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018