Connectez-vous

La Gironde veut préserver ses terres


Une charte vient d'être signée entre l'Etat, les collectivités, et la profession agricole à l'occasion d'une session de la chambre d'agriculture en bordure de la Haute Lande


Ph Paysud
Ph Paysud
Rien de plus logique pour une chambre d'agriculture, mais celle de la Gironde avait choisi la campagne profonde, l'orée de la Haute Lande, à Captieux, pour y tenir sa session estivale, sur fond de marché de pays des producteurs locaux. Les membres de l'institution, ainsi que le préfet de Gironde et d'Aquitaine Patrick Stefanini ont pu y mesurer les problèmes de la ruralité -avec l'incidence des infrastructures imposées par les grands projets- ceux de la forêt, et celui particulièrement d'actualité de la sécheresse. Le représentant de l'Etat a apporté un certain nombre d'assurances aux éleveurs, notamment sa promesse d'examiner favorablement leur demande de dérogation aux interdictions d'irrigation pour leur permettre de cultiver du maïs d'ensilage. Le représentant du conseil général de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, a annoncé de son côté la perspective du déblocage d'une enveloppe de 500 000€ en faveur des éleveurs.
La charte- Mais la session a été marquée par la signature, attendue depuis un an, de "la charte agriculture, forêt et urbanisme" par Patrick Stefanini au nom de l'Etat, Bernard Artigue pour la chambre d'agriculture, Jean-Luc Geyze représentant Philippe Madrelle, président du conseil général,et Gérard César président de l'Association des maires de Gironde. Le préfet s'est félicité de cette initiative en soulignant que si des textes permettent de réglementer l'utilisation de l'espace foncier, une large marge d'initiative est laissée aux collectivités. Selon lui ce texte "ne sera pas simplement une déclaration d'intention, mais un instrument opérationnel". La Gironde perd 1000 ha de terres agricoles chaque année, et à l'horizon 2030, 25 000ha pourraient être consacrés à d'autres fonctions. La charte vise à protéger les espaces agricoles, viticoles et forestiers, à préciser les conditions d'autorisation de construction en zones agricoles et naturelles, à favoriser les relations harmonieuses entre les agriculteurs et la population.
Autre fait marquant: la présentation par Joël Bonneau, à quelque jours de l'assemblée générale du CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) qui doit examiner un projet d'accord interprofessionnel dans le cadre du plan "Bordeaux Demain" de la position de la chambre d'agriculture. La profession insiste notamment sur la notion de "véritable régulation du marché" avec "un véritable pilotage de la filière par l'interprofession".

Le tour du marché de pays

Ph Paysud
Ph Paysud
Le préfet, les élus ,et les responsables professionnels ont fait le tour des stands du marché des producteurs de pays de Captieux.
Samedi 9 Juillet 2011

Lu 908 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 19 Décembre 2019 - 17:45 GIRONDE:un budget et des appels à l'Etat

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune









Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018