La bonne année touristique de la France du Sud


Les touristes français et étrangers -y compris asiatiques et autres- retrouvent ou découvrent les charmes du sud de France. Mais le vacancier français moyen se montre particulièrement regardant quant à ses dépenses. Question de moyens ou de prudence?


(avec histgeo ar-aix-marseille)
(avec histgeo ar-aix-marseille)
Il y a encore quelque chose qui marche en France, et qui n'a pas été délocalisé et qui n'est pas délocalisable: c'est le tourisme. De la Côte Atlantique à la Côte d'Azur, les professionnels de cette activité qui, cette année, profite de conditions climatiques exceptionnelles se montrent très satisfaits de la saison 2010 qui semble d'ailleurs vouloir jouer les prolongations en septembre. Un secteur économique basé sur la bronzette, la visite, ou le farniente qui, certes, met guère à contribution sciences et techniques, n'est-il pas le plus noble de tous! Et en plus il rapporte gros. Au conseil régionale de Languedoc-Roussillon - la quatrième région touristique de France- ne souligne-ton pas que la venue de 15 millions de touristes cette année aura permis au secteur de réaliser un chiffre d'affaire de près de 7 milliards d'euros. Le Languedoc-Roussillon qui est la première région pour ce qui est de l'hôtellerie de plein air a fait largement le plein et le nombre de nuitées (avec les hôtels) est en hausse de 2,3%. La satisfaction est générale si on croit le bilan régional, d'autant que l'on constate le retour de la clientèle étrangère et la fidélité des touristes français.
La Côte d'Azur reste quant à elle toujours aussi attractive, et on y a enregistré une forte demande de séjours en bord de mer en provenance de pays européens et de pays en dehors de l'Europe. On a constaté une forte présence des Asiatiques, Américains du Sud, Australiens, Russes. La Côte d'Azur est avec Paris le lieu incontournable de passage pour cette clientèle. Un fort retour des visiteurs étrangers donc, avec beaucoup d'Allemands et d'Italiens, mais sans affluence de Britanniques.

Espagnols en nombre

Dans le sud-ouest, l'Office Tourisme de Toulouse estime également que la saison touristique 2010 est mieux que la précédente. Là-aussi on constate une forte progression de la clientèle étrangère, mais dans un contexte de baisse des dépenses individuelles, en particulier pour les Français qui, comme partout, se sont montrés les plus regardants. D'une façon générale les dépenses des "activités annexes" du touriste 2010 sont en baisse par rapport à l'année précédente. La présence de nombreux Italiens et Espagnols a été constatée en Haute-Garonne. Le touristique ibérique semble cette année avoir franchi en masse les Pyrénées:sa présence a aussi été constatée dans le Gers et en Aquitaine. Les Belges continuent de leur côté à priser le pays de d'Artagnan. Le mois de juillet semble cependant n'avoir été que moyen dans le Gers, mais août aura probablement rétabli la situation.
En Aquitaine, selon le CRT, le bilan de la saison est positif sur presque toute la ligne. En particulier sur le littoral où l'indice de satisfaction des professionnels du tourisme est de 98%. Le touriste, estime-t-on, y compris le français était en nombre avec une affirmation de l'attractivité de Bordeaux. 50% des responsables du tourisme aquitain estiment que la haute saison est supérieure à celle de 2009 "grâce à la fréquentation hexagonale et au maintien des étrangers". Il faudra cependant regarder de plus près les comptes et mesurer l'impact de la baisse des dépenses des Français. 55% des professionnels aquitains évoquent une réduction des dépenses des touriste "hexagonaux"
Le tourisme vert n'est pas en reste avec un indice de satisfaction régional de 86%, et même de 99% en Dordogne aussi bien dans le Périgord Vert que dans le Noir. Déception cependant dans l'intérieur des Landes. Et, dans le domaine du tourisme citadin, à Pau malgré l'actualité Henri IV.
En ce qui concerne la fréquentation étrangère les professionnels citent une progression des vacanciers espagnols, belges, néerlandais. L'attractivité de la France est donc une fois de plus confirmée. Et il semble que certains de ses habitants aux prises avec la légèreté de leur compte en banque -ce n'est pas toutefois le cas de tous si on juge par le nombre de bateaux dans les ports de plaisance- en aient, volontairement ou contraints, redécouvert les charmes.
Mercredi 1 Septembre 2010

Lu 1195 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018