La chambre d'agriculture 33 organise la solidarité



La chambre d'agriculture de la Gironde communique:
Pour permettre aux agriculteurs sinistrés de reprendre rapidement leurs activités, la chambre d’agriculture de la Gironde lance un fonds de solidarité exceptionnel. Objectif : intervenir rapidement auprès des plus touchés et fédérer les initiatives publiques et privées.

14 000 : c’est le nombre d’hectares touchés par les épisodes de grêle en Gironde au mois de juin. Maraîchage, fourrage, vigne, forêt, céréales, légumes de plein champ, vergers : aucune culture n’a été épargnée.
Pour certains agriculteurs, impossible de remettre leurs cultures en production immédiatement, faute de trésorerie pour ré-acheter semences et plants. Pour déblayer les serres, pour acheter du matériel. D’où l’urgence à leur apporter une aide financière.
C’est pourquoi la Chambre d’Agriculture de la Gironde lance un fonds de solidarité exceptionnel destiné à ceux dont la trésorerie ne permet pas de faire face aux premiers travaux suite aux sinistres.
  • Faire vite pour permettre de redémarrer
La Chambre d’Agriculture propose des critères d'intervention liés aux dépenses de redémarrage immédiat de l'activité agricole en complément des mesures nationales.
La gestion de ce fonds, destiné à fédérer l’ensemble des initiatives et éviter un éparpillement des dispositifs, associera l’ensemble des contributeurs, les services de l'Etat et tous les syndicats agricoles. Quant à son usage, il fera l’objet d’un contrôle strict sous la responsabilité de la Chambre d'Agriculture en tant qu'Etablissement Public.
  • Sauvegarder l’agriculture girondine
« Alors que la crise du covid et la guerre en Ukraine ont remis la question de la souveraineté alimentaire au centre des préoccupations et des questions géo-politiques, il est essentiel de soutenir la production agricole locale » rappelle Jean-Louis Dubourg, président de la chambre d’Agriculture de la Gironde. Et d’ajouter qu’il faut « tout mettre en œuvre pour maintenir et développer les exploitations du département ».
La priorité porte aujourd’hui sur les éleveurs, qui doivent trouver des solutions pour assurer l’alimentation de leurs troupeaux. Les maraîchers également, dont les installations ont été pour beaucoup détruites. Et bien entendu les viticulteurs, dont certains étaient déjà dans une situation économique très fragilisée.



Mardi 5 Juillet 2022

Lu 72 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune





ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile