La recherche du moins cher pénalise l'agriculture bio



Ph Interbio
Ph Interbio
L'agriculture biologique, avant les évènements actuels, était considérée comme une solution face aux atteintes à l'environnement et au changement climatique. Or les Français comme les Européens, aux prises avec l'inflation et la flambée des prix de l'alimentaire, se tournent vers les moins cher, c'est-à-dire vers les produits issus de l'agriculture conventionnelle. Il faut dire que l'on assiste à des hausses inexpliquées comme c'est le cas pour une marque de lait bio qui a pris 35% en 3 mois. dans les rayons d'une enseigne bien connue..
Donc l'on commence à s'inquiéter sérieusement.
L'association FEVE (Fermes en Vie) constate;
"A l'occasion du Salon de l’Agriculture, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire annonçait un plan de soutien à l’agriculture biologique. En effet, la filière est en difficulté. En 2022, 3 380 fermes ont cessé de faire du bio et un grand nombre d'éleveurs et de cultivateurs encore aujourd’hui souhaitent arrêter le biologique pour un retour au conventionnel, plus simple et potentiellement plus rentable à court terme.
Bien que le mode d’exploitation biologique soit celui qui aille le plus dans le sens de l’histoire (respect de l’environnement, émergence des circuits-courts, volonté de manger mieux…), les Français délaissent le bio dans les rayons (-7,4% en grandes surfaces en 2022)."


LES CHAMBRES D'AGRICULTURE TIRENT LE SIGNAL D'ALARME

Les chambres d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine tirent également le signal d'alarme par ce communiqué d'Elisabeth Uminski:
L’Agriculture Biologique est en crise. Pourtant, ce mode de production, également signe officiel de qualité (SIQO) et encadré par une réglementation européenne depuis 1991, répond aux objectifs de respect de l’environnement et de protection du climat, de la biodiversité, de la santé humaine et du bien-être animal.

Depuis 2021, la consommation alimentaire des produits AB régresse, alors que les volumes de production sont supérieurs à la demande (dans la plupart des filières). En effet, les produits AB continuent à arriver sur le marché, suite aux nombreuses conversions récentes à l’agriculture biologique.

Rappelons-le, les agriculteurs qui s’engagent en AB doivent respecter une période de conversion d’une durée de 24 à 36 mois selon leurs productions, avant de vendre leurs produits en bio. Cela implique un délai entre les conversions et l’arrivée des produits bio sur les étals.
A noter aussi que les produits AB sont de plus en plus déclassés dans la filière conventionnelle. Ils sont ainsi malheureusement payés au prix du marché conventionnel aux agriculteurs bio, ce qui est loin de couvrir les coûts de production nettement supérieurs en AB.

Les conversions ralentissent depuis 2022 et les prévisions sont faibles pour 2023 et 2024, sans compter le risque accru de déconversions et d’arrêts. Pourtant la demande sociétale de pratiques agricoles vertueuses est forte et l’Agriculture Biologique est en position de leadership pour y répondre.

Face à cette situation de crise, il est primordial et vital, pour l’avenir de l’agriculture biologique de Nouvelle-Aquitaine, d’accompagner les agriculteurs pour assurer la pérennité de leur système et la stabilité des filières. Des solutions d’urgence doivent donc être trouvées.
Les Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, parfaitement conscientes de la situation, tirent la sonnette d’alarme depuis longtemps.
Les responsables professionnels et les conseillers techniques spécialisés en Agriculture Biologique œuvrent au quotidien pour accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de leur performance, tant technique, qu’environnementale ou économique, et développer une agriculture bio rentable et créatrice d’emplois. Le maillage territorial des Chambres d’agriculture permet de suivre les porteurs de projet et d’apporter des réponses et des repères technico-économiques aux exploitations engagées dans le mode de production bio.

A quelques jours du démarrage de la campagne de télédéclaration PAC, l’une de nos priorités est d’accompagner les agriculteurs bio et d’apporter une aide à l’expertise de chaque exploitation.
Vendredi 24 Mars 2023

Lu 290 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune | Brèves 2





ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile