Connectez-vous


Le Sénat se préoccupe des retraites et des familles



Le Groupe Les Républicains du Sénat a ouvert les jours derniers le dossier des retraites. Communiqué:
"Le Sénat s’est prononcé pour un report à 63 ans de l’âge de la retraite pour tous les salariés. D’abord, parce qu’il s’agit d’une mesure de justice : Dans les faits, les salariés du privé cotisant à l’AGIRC/ARCCO sont tenus de partir à 63 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein.
Ensuite parce que, ne pas avoir ce courage, c’est accepter la baisse des pensions de retraite. Si la durée du travail n’est pas allongée de façon mécanique, le niveau des pensions baissera.
Nous ne voulons pas de cette baisse.
Pour le Sénat, il paraît essentiel de ne pas paupériser les retraités et de leur garantir un niveau de vie et une évolution de ce niveau de vie décents.
Tous les pays en Europe ont allongé la durée du temps de travail pour ne pas léser les retraités actuels et futurs.
C’est une mesure de justice et de bon sens. En 1945, l’âge de départ à la retraite était fixé à 65 ans pour une espérance de vie qui atteignait 69,5 ans.
Aujourd’hui, l’âge de départ légal est fixé à 62 ans et l’espérance de vie est supérieure à 82 ans. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes.
Ceux qui font croire que l’on pourra maintenir le niveau des pensions sans allonger un peu l’âge de départ en retraite trompent les Français. En réalité, dans la droite ligne de la hausse de la CSG, ils font le choix d’appauvrir les retraités".

Bruno Retailleau, président du Groupe, a déclaré de son côté à propos du Budget de l'Etat:
"En corrigeant le projet de budget du gouvernement et en votant un contre-projet, le Sénat a montré qu’il était possible de proposer un budget parfaitement équilibré sans porter atteinte au pouvoir d’achat des retraités et des familles.
Le Sénat a voté la revalorisation des retraites au niveau de l’inflation. Le gouvernement propose lui une revalorisation symbolique qui se traduira par une baisse de revenus pour les retraités.
Le Sénat a également donné un coup de pouce significatif aux familles en revalorisant, au niveau de l’inflation, les prestations familiales.
Ce sont des mesures de justice auxquelles, malheureusement, le gouvernement tourne le dos préférant ponctionner financièrement les Français.
Je mets en garde le gouvernement ; Les choix qui consistent à baisser avec constance le niveau de vie d’une partie des Français sont injustes et ils ne seront pas longtemps supportables."


Mardi 20 Novembre 2018

Lu 86 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Lundi 3 Juin 2019 - 19:58 Plaidoyer en faveur de la viande

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018