Le Sifel change de cap avant de se partager entre Agen et Bordeaux


Le salon de la filière fruits et légumes -le SIFEL d'Agen- qui en est à sa trentième édition change de cap, sans doute avant de changer de ville, du moins pour ce qui est de sa première version. Il est fortement question -les choses semblent même arrêtées- qu'il rejoigne le Vinitech de Bordeaux en 2010, le volet fruits et légumes se retrouvant ainsi intégré, ou absorbé, par celui de la vigne et du vin.


Le Sifel change de cap avant de se partager entre Agen et Bordeaux
Le chef lieu du Lot-et-Garonne, du moins les choses sont présentées ainsi, ne devrait pas être pour autant lésé. Un Sifel bio verrait le jour la même année à Agen, dans un département, où l'on met en avant la percée de l'agriculture biologique.En réalité, il n'est un secret pour personne que la formule actuelle de ce salon qui s'était tout de même hissé au premier rang des manifestations du genre au plan européen, et qui avait même été dupliqué à moindre échelle au Maroc, était à bout de souffle.La baisse du nombre des exploitations fruitière et légumière en Moyenne-Garonne -plus que 7000 au lieu de 20 000 dans les années 80- n'y est pas étrangère. Mais la volonté de conserver un caractère exclusivement professionnel au Salon l'a privé de toute compensation côté nombre de visiteurs. Bref, en tout cas l'aide de la Région Aquitaine semble devoir l'an prochain être partagée entre les deux volets. De son côté, le président du Salon, Yves Bertrand, dans une interview à la revue "Réussir fruits et légumes" n'évoque pas toutefois le bio, mais parle d' un évènement à définir qui pourrait élargir son cercle d'influence en direction de la formation et de l'agro-industrie" ce qui est tout de même autre chose.

L'éco-compétitivité

Il est vrai que pour l'instant le Sifel choisit une troisième voie: celle que ses organisateurs baptisent celle de "l'éco-compétitivité". Pas question en effet de remettre en cause ce qui a été fait, notamment en matière de serres. Il s'avère en effet que le recours aux technologies de pointe, en tomate notamment, permet d'obtenir des produits propres, exempts de résidus de traitement, ce qui n'est pas nécessairement le cas des tomates bios. Reste bien sûr la question du recours aux engrais chimiques, et du plaisir gustatif... Quoi qu'il en soit le Salon 2009 aura lieu au Parc des Expositions d'Agen où 500 exposants présenteront à partir de mardi et jusqu'au 12 février inclus les nouveautés et les équipements indispensables à la filière fruits et légumes sur 20 000m2. Un espace et un parcours "agriculture biologique" font leur apparition. Il sera également proposé des "guichets ouverts" à travers lesquels des experts répondront aux question des professionnels. Le traditionnel colloque "Felscope" de "Réussir Fruits et Légumes" abordera quant à lui cette question de l'éco-compétitivité mardi 10 février, à 14h en compagnie de l'ancien ministre Claude Allègre. Une série de conférences techniques sont également programmées sur les trois journées. A noter enfin le palmarès du concours de l'innovation, au premier rang duquel (médaille d'or) on trouve les Ateliers du Lys (65) pour une nouvelle presse extrudeuse à huile.

Mercredi 4 Février 2009

Lu 2028 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 24 Octobre 2018 - 11:38 Oenotourisme:les Best of Tourism 2019 du Bordelais

Vendredi 19 Octobre 2018 - 13:14 Le cirque Pardi! bientôt à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018