Connectez-vous


Le maïs français habilité au "verdissement" des exploitations



Ph AGPM
Ph AGPM
L'Association Générale des Producteurs de maïs (AGPM) estime que "Christophe Terrain termine son mandat de Président de l’AGPM par un beau succès au service des maïsiculteurs en obtenant l’accord de Bruxelles sur la certification du verdissement des exploitations spécialisées maïs, basée sur une mesure de couverture hivernale des sols. Phil Hogan, Commissaire européen à l’Agriculture et au Développement durable est venu annoncer la bonne nouvelle au côté du ministre Stéphane Le Foll sur la Terrasse des Céréales au Salon International de l’Agriculture". Elle explique que " c'est en représentant des producteurs de maïs français et européens que Christophe Terrain accueillait Phil Hogan venu, sur le Salon International de l’Agriculture, rendre visite aux représentants des grandes cultures en présence du ministre Stéphane Le Foll. Christophe Terrain, après avoir rappelé le développement européen de la plante maïs, a exposé l’importance de la culture dans les zones de l’Est et de la façade ouest de la France : « Dans ces zones très spécialisées en maïs, l’obligation d’implanter trois cultures, dans le cadre du verdissement de la PAC aurait menacé au moins 6 000 exploitations. Mais les travaux menés avec vos services, ceux du Ministère de l’Agriculture et l’Institut technique Arvalis, montrent bien que des solutions existent et que la plante maïs a aussi des atouts pour relever les défis environnementaux ».
Le Commissaire européen à l’agriculture, a annoncé qu’il acceptait la demande française de certification des exploitations spécialisées maïs. Basée sur l’implantation d’un couvert hivernal, cette certification (démarche volontaire des agriculteurs) permettra de répondre aux exigences du verdissement de la PAC. Phil Hogan a précisé qu’il s’agissait là d’un bel exemple de simplification réussie. Christophe Terrain a ainsi souligné : « C’est une réelle satisfaction car cet accord évitera l’impasse dans laquelle auraient pu se trouver certaines exploitations spécialisées. Mais le travail de l’AGPM n’est pas terminé. Il s’agit désormais de s’assurer de modalités d’application pragmatiques et de faire rapidement reconnaître le mulching pour permettre à davantage d’exploitations maïsicoles de répondre aux enjeux du verdissement, tout en préservant leur revenu »
(D'après le communiqué de l'AGPM)

ORAMA SATISFAITE

De son côté ORAMA (organisation fédérant les organisations des grandes cultures FNSEA) "se réjouit de la décision de la Commission européenne de reconnaître la couverture hivernale des sols, sous certification, comme pratique satisfaisant aux exigences du verdissement de la PAC, telle que l’a proposé l’Association Générale des Producteurs de maïs (AGPM). Le 12 février, lors du Sommet du Végétal tenu à Mont-de-Marsan, le président d’ORAMA avait insisté sur la nécessité que cette proposition pertinente aboutisse rapidement pour les exploitations très spécialisées en culture de maïs. Le ministre de l’Agriculture avait fait part, à l’assistance, de son espoir et de sa confiance au regard de la progression du dossier à Bruxelles."
Lundi 23 Février 2015

Lu 223 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018