Le vin de Bordeaux affiche ses ambitions à l'horizon 2025


Renforcement de la marque, action collective, création d'une réserve économique parmi les axes forts du nouveau plan que vient de présenter le CIVB


Présentation à la Cité mondiale, à Bordeaux (ph Paysud)
Présentation à la Cité mondiale, à Bordeaux (ph Paysud)
Huit ans après le lancement du plan "Bordeaux Demain" -qui survenait en situation de mévente du vin-le CIVB (Conseil interprofessionnel des Vins de Bordeaux) met sur les rails un nouveau programme
Elaboré avec le concours du cabinet Kéa, il a pour titre " Bordeaux Ambition 2025". Le projet présenté en assemblée générale du CIVB vise cette fois, non pas à répondre à une situation de crise, mais à affirmer "un temps d'avance pour les 7000 entreprises du vin de Bordeaux". Comme l'a souligné le président Allan Sichel, le plan n'entraînera pas de gigantesque levée de fonds ("il s'agit de faire plus avec moins"), mais appelle au renforcement de la démarche collective. Le plan vise notamment au renforcement de la place des vins de moyenne et haut de gamme, "et au retrait progressif du basique" avec la perspective d'une mise en marché annuelle de 5,6 millions d'hls. Le cabinet d'études ayant recommandé de sécuriser les disponibilités, il est prévu de mettre en place une "réserve économique interprofessionnelle" dont le fonctionnement n'a pas été évoqué. La formule a toutefois éveillé dés réserves du représentant de la Confédération Paysanne Dominique Techer (voir notre vidéo).
Un autre axe fort d'Ambition 2025 est le renforcement de la marque Bordeaux. Il s'agit de cultiver un peu plus sa notoriété avec l'élaboration d'un "manifeste"et de la généralisation-telle une signature- du slogan " Bordeaux capitale des amoureux du vin".
Le nouveau plan comporte six grands chapitres ainsi définis:
-Une ambition de développer de la valeur et les volumes durablement;
-Un pilotage et une animation renforcée de la filière;
-Une marque Bordeaux forte, lisible, et visible;
-Une stratégie digitale relationnelle conquérante au service des entreprises;
-Un engagement dans une démarche RSE collective;
-Une filière mobilisée autour de ses enjeux et engagée plus collectivement dans sa transformation.
"Le plan Bordeaux Ambition 2025 doit redonner un nouveau souffle à la filière du vin de Bordeaux, en nous permettant de prévoir l'avenir" a notamment souligné Allan Sichel... Il va doter nos entreprises de réels leviers d'action pour affronter les défis qui nous font face".

Un échange Techer-Sichel sur le projet de réserve

Lundi 23 Avril 2018

Lu 236 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click