Les éleveurs sur le pont


Selon la FNSEA la journée de défense de l'élevage a mobilisé 15 000 agriculteurs dans 82 départements. Action sur le nouveau pont de Bordeaux


Sur le pont Chaban-Delmas à Bordeaux (Ph Avenir Aquitain)
Sur le pont Chaban-Delmas à Bordeaux (Ph Avenir Aquitain)
Selon la FNSEA ce sont plus de 15 000 agriculteurs ou éleveurs qui ont quitté leurs exploitations en ce vendredi pour plaider la cause de l'élevage. A Bordeaux les éleveurs girondins ont choisi le nouveau pont Chaban-Delmas pour se faire entendre en compagnie de quelques bovins. Des actions se sont déroulées sous diverses formes dans 82 départements. En visite dans le Tarn, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll a estimé que le gouvernement met tout en oeuvre pour que les prix du lait payé aux producteurs "augmentent rapidement" face à la hausse du coût des aliments du bétail. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré de son côté que le gouvernement prendrait des mesures transitoires, mais à ses yeux des réformes structurelles sont nécessaires si on veut éviter la répétition des problèmes de répercussion de charges.
RENDEZ-VOUS LE 23 JUIN A PARIS
De son côté la FNSEA a fait le point dans le communiqué suivant cosigné par nombre d'organisations:
"Aujourd’hui vendredi 12 avril, FNSEA/JA ainsi que l’ensemble des Associations Spécialisées (AS) d’éleveurs ont appelé à une journée de mobilisation nationale à laquelle plus de 15 000 producteurs ont répondu présents dans plus de 82 départements.
Depuis plusieurs mois s’organisent partout en France des actions et manifestations des réseaux FNSEA/JA et leurs AS élevage, pour dénoncer la situation très préoccupante des éleveurs qui subissent de plein fouet une hausse de leurs coûts de production sans pouvoir la répercuter dans leurs prix de vente. C’est tout l’élevage français qui présente ses cahiers de doléances et lance un appel au secours pour obtenir des transformateurs et des distributeurs:
-des hausses de prix justifiées par l’augmentation des coûts de production ;
-améliorer les relations commerciales et contractuelles au sein des filières avec une révision de la LME (Loi de Modernisation de l'Economie);
-revoir l’empilement des normes sanitaires et environnementales, véritables freins à la compétitivité.
Il y va de l’avenir des filières animales dans notre pays. La responsabilité de chaque maillon est engagée. Nous assumons la nôtre, aux transformateurs, distributeurs et Gouvernement d’enfin prendre la leur. Une simple question, voulons-nous encore demain avoir des éleveurs dans nos territoires et des produits français dans nos assiettes ?
Nous irons chercher la réponse le 23 juin à Paris !"
Vendredi 12 Avril 2013

Lu 253 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 9 Septembre 2021 - 17:41 Portes ouvertes Innov'Action en Occitanie

Jeudi 9 Septembre 2021 - 17:10 Eric Dumas président du CIFOG

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile