Les scientifiques s'inquiètent du contenu de nos assiettes


Les nombreux partenaires composant le Réseau mixte technologique (RMT) Quasaprove(1) luttent ensemble contre les ingrédients dangereux cachés dans nos assiettes.


Les premières rencontres du RMT Quasaprove, se sont déroulées à Pau-Montardon (Pyrénées-Atlantiques). Co-organisées par l’Acta et l’Inra Bordeaux-Aquitaine (unité de recherche Mycologie et Sécurité des aliments, MycSa), elles ont été consacrées à la gestion des organismes indésirables et des contaminants, d’origine naturelle ou humaine, dans les productions végétales de grande culture (céréales, oléo-protéagineux, betteraves) en pré- et post-récolte.
Insectes, microorganismes, mycotoxines et autres éléments traces métalliques, résidus pesticides, solvants ou bien encore désinfectants menacent la qualité de notre alimentation. Du champ à la table, au cours des différentes étapes de la chaîne alimentaire, ces polluants et organismes nuisibles sont susceptibles de contaminer les végétaux de base ou plus élaborés et de se retrouver au niveau de l’assiette du consommateur.
Créé début 2009, le RMT Quasaprove a pour objectif de faire progresser de façon globale et harmonisée la maîtrise des risques sanitaires et hygiéniques liés à ces types de contaminations. Ses divers travaux répondent aux préoccupations tant des pouvoirs publics que de la société de pouvoir s’alimenter de manière saine et sûre. Ils s’inscrivent également dans le contexte actuel de réduction d’usage des produits phytosanitaires et dans celui de changement climatique, ce dernier ayant une incidence sur le développement des organismes pathogènes et sur la biodisponibilité des polluants du sol pour les plantes.
Les actions engagées par le RMT Quasaprove visent à fédérer les travaux de différentes équipes pour faciliter les synergies et les interactions positives sur cette problématique commune. Les partenaires du réseau mutualisent les connaissances, les compétences, les moyens et organisent le transfert auprès des acteurs concernés. Ainsi, l’Inra, l’Acta, Arvalis Institut du végétal, FranceAgrimer, Cetiom ou encore l’université de Pau et des Pays de l’Adour et l’Enitab constituent-ils de véritables pôles opérationnels d’expertise regroupant la recherche et le développement, le transfert et la valorisation, ainsi que la formation et l’enseignement.
Animé par cette ambition de partenariat multidisciplinaire et pour apporter des réponses pertinentes aux grands enjeux actuels liés à la qualité sanitaire des produits végétaux, le Réseau Quasaprove organise des rencontres annuelles entre les acteurs de la recherche, du transfert technologique, de l’enseignement et du développement agricole. La communication sur les travaux du RMT, vers les praticiens et les opérateurs des filières des grandes cultures par son site Internet(2), vise à préparer l’avenir à long terme et les mutations nécessaires des pratiques actuelles pour une gestion durable de la qualité sanitaire des productions végétales au niveau national.
(1) QUalité SAnitaire des PROductions VEgétales de grande culture
(2) http://www.quasaprove.org

(Communiqué de l'INRA Bordeaux-Aquitaine)
Mardi 16 Février 2010

Lu 1118 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Samedi 17 Avril 2021 - 19:19 La carte du gel en Gironde

Vendredi 9 Avril 2021 - 16:59 Nuits trop froides en Gironde

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile