Mesures anti-virus:le cas de l'agriculture était oublié...


La FNSEA a dû échanger avec le ministre. Le secteur à l'abri du gel des activités


Il y a toujours besoin de lait... (ph SIA)
Il y a toujours besoin de lait... (ph SIA)
Les mesures de confinement imposées par les pouvoirs publics sont-elles de taille à nous permettre de gagner la " guerre" contre le coronavirus? On peut l'espérer. Des voix s'élèvent cependant pour remarquer que ces mesures seront insuffisantes si elles ne sont pas assorties de la généralisation des tests- en particulier pour le personnel soignant- de fermeture des frontières nationales, ainsi que du port systématique du masque. On constate en effet que dans certains pays, dont le Japon, l'épidémie est maîtrisée par ce moyen sans qu'il soit besoin de confinement de la population.
Le texte français d'application, présente un inquiétant aspect étouffoir de l'économie assorti d'un côté bâton.
Les agriculteurs ont eu peur de leur côté. La technocratie a oublié que même en période de crise, les vivants bien portants ou malades ont besoin de manger. Oublié que nous sommes au printemps, et que la saison des travaux aux champs est là, que l'agriculture est l'alimentaire sont, avec le sanitaire, la priorité des priorités, et qu'il faut donc que la branche agricole puisse fonctionner et préserver l'avenir. Le télétravail n'est guère possible en agriculture, et d'ailleurs quel est le risque de virus au milieu d'un champ?
De leur côté la grande distribution (FCD) et l'industrie alimentaire, la coopération agricole, ont fait le serment de garantir l'alimentation sur tout le territoire.
Mais à la base il y a l'agriculture. Le texte d'application n'étant pas clair, la FNSEA a dû interroger le ministère de l'Agriculture. Elle indique dans un communiqué:
"Après échange avec le ministre de l’Agriculture, il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas concernées par ces restrictions d’activités. Dans ce moment difficile pour l’ensemble des Français, la fourniture de produits agricoles et alimentaires est en effet une priorité absolue. Les agriculteurs sont conscients de leur responsabilité et entendent accomplir leur mission dans le respect le plus total du cadre de protection mis en place par l’Etat"
On remarquera pas ailleurs que l'arrêté d'application n'aborde pas clairement le cas des déplacement imposés au public par la quête de la nourriture aussi bien pour les consommateurs humains que pour les animaux. Le jeûne serait-il un remède contre le virus?
G.G.
P.S.-Après avoir écouté le Premier ministre- Pour aller faire ses courses, il faut avoir son attestation quotidienne...Que l'on imprime à partir du site du ministère de l'Intérieur. Simple! Et ceux qui n'ont ni ordinateur, ni imprimante?
Mardi 17 Mars 2020

Lu 504 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 9 Septembre 2021 - 17:41 Portes ouvertes Innov'Action en Occitanie

Jeudi 9 Septembre 2021 - 17:10 Eric Dumas président du CIFOG

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile