Connectez-vous

Polifonia Eliane Lavail et Salvatore Caputo dans le Requiem de Mozart



Photomontage: ph Polifonia et PaysudTv
Photomontage: ph Polifonia et PaysudTv
C'est un monument de l'art lyrique, ce Requiem de Mozart, qui plus est chargé d'histoire, que va proposer le 18 février, à Bordeaux, Eglise Notre Dame, Polifonia Eliane Lavail, avec la contribution de Salvatore Caputo, chef de choeur de l'Opéra de Bordeaux. Il s'agira de la version pour quatre mains et deux pianos de Czerny. "Czerny, nous explique Polifonia, a réalisé une réduction pour piano à quatre mains choeur mixte et solistes (soprano, alto, ténor et basse). Seule la partie orchestrale est réduite en version piano mais les parties de voix (choeur et solistes) sont identiques. L’âme du Requiem est donc conservée, en mettant en avant tout le travail des voix pour lui conférer sa force,ses couleurs, et ce « je ne sais quoi » qui en fait une des oeuvres les plus jouées au monde".
Et à propos du Requiem de Mozart que ce dernier ne put achever avant sa mort: "Parler du Requiem de Mozart n’est pas tout à fait exact. À sa mort, seules deux parties sont (quasiment) achevées :l’Introït et le Kyrie. Le reste demeure à l’état d’ébauche, avec seulement les voix et quelques indications. Le fameux Lacrimosa, qui suscite tant d’admiration, est en réalité extrêmement lacunaire, et s’interrompt au bout de huit mesures seulement. On raconte que lors de la répétition qui eut lieu la veille de sa mort, Mozart, arrivé à la 8e mesure du Lacrimosa, fondit en larmes, devinant qu’il s’agissait là des dernières lignes de musique qu’il écrivait.
Süssmayr, l’élève de Mozart a véritablement achevé le Requiem car son style d’écriture est très proche de celui de son maître. Mais il n’a pas son génie. Pour achever l’oeuvre, il s’inspire en grande partie des fragments laissés par Mozart et de certaines de ses oeuvres de jeunesse. Pour la fin, Süssmayer choisit de reprendre le début du Requiem - par peur peut-être de trahir son maître ou de le réveiller d’entre les morts en concluant sa messe à sa place.
"
  • La distribution:
Salvatore Caputo, direction
Ensemble Vocal d'Aquitaine Eliane Lavail
Camille Souquère (une ancienne de la Jeune Académie Vocale d’Aquitaine de Marie Chavanel) et Amandine Portelli (une jeune pousse très prometteuse du Choeur de Filles d’Alexis Duffaure) solistes féminines
Olivier Bekretaoui et Loîck Cassin , deux valeurs sûres de l'Opéra de Bordeaux
Pianistes: Xinhui Wang et Rodolphe Lospied
  • Le concert:
Mardi 18 février 2020, à 20h30, Eglise Notre Dame, 4 rue Mably, à Bordeaux.
POLIFONIA
Jeudi 30 Janvier 2020

Lu 576 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune









Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018