Connectez-vous


Quand la loi EGalim fait mal au foie gras



Le foie gras pas suffisamment mis en avant selon le CIFOG (ph Paysud)
Le foie gras pas suffisamment mis en avant selon le CIFOG (ph Paysud)
"Confrontés aux effets contreproductifs de l'encadrement des promotions en magasins, les professionnels du foie gras, réunis au sein du CIFOG, demandent une adaptation de la loi EGalim (sur l'alimentation) applicable aux produits relevant d'une forte saisonnalité et/ou issus de production bénéficiant d'une solide indexation des prix à travers des mécanismes de contractualisation producteurs/transformateurs. Ils souhaitent que leurs produits, foie gras, magrets et confits ne soient plus soumis au plafond du volume vendu sous promotion aujourd'hui fixé à 25 %. En pleine période de négociations sur les accords commerciaux pour 2020 avec la grande distribution, il y a urgence à obtenir un aménagement rapide des règles de la loi EGALIM applicables du 1er mars 2020 au 28 février 2021."
Le CIFOG (interprofession de la filière) lance un cri d'alarme au regard des premières indications concernant le bilan des ventes en fin d'année, lesquelles pourraient accuser une baisse de 15%. Un résultat préoccupant, d'autant que globalement, le revenu des agriculteurs, selon les chiffres officiels, est en baisse de 6,6% en 2019. Il s'agit certes des conséquences de la sécheresse et de la situation d'autres filières, mais cette loi EGALIM qui devait sauvegarder ou améliorer le revenu des exploitants agricoles ne semble pas avoir les effets espérés. On peut à cette occasion se souvenir des mises garde qui furent à l'époque formulées par M.E Leclerc.
"Le foie gras, produit festif par excellence, explique le CIFOG, est majoritairement acheté pour les fêtes de fin d'année. Le mois de décembre représente, à lui seul, environ 70 % des volumes de ventes de l'année. Durant cette courte période, il s'agit donc de déclencher l'achat en exposant un maximum le foie gras en utilisant les promotions, les mises en avant, les prospectus... comme c'est le cas pour le chocolat, le champagne, les spécialités glacées, etc. Pour le foie gras, ces promotions de fin d'année peuvent représenter jusqu'à 75 % des volumes vendus annuellement".
Les professionnels de la filière demandent en urgence une correction de l'encadrement des promotions en levant le blocage du volume vendu sous promotion aujourd'hui fixé à 25 % des volumes vendus par enseigne. Ils alertent sur le fait que ce plafonnement en volume lèse les produits qui ont besoin d'exposition promotionnelle, comme le foie gras.
Mercredi 15 Janvier 2020

Lu 351 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 12:22 Le pin d'Alep cet oublié...

Mercredi 23 Septembre 2020 - 19:50 Château Montrose:le bicarbonate du recyclage

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune









Notre merle moqueur....

Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur
Mais il est bien court le temps des cerises.....


Celui-là ne chante pas mal!
(vidéo également en page d'accueil)

17/04/2020



Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018