Ruée vers l'opérette à Bordeaux


L'opérette ce n'est pas seulement pour les vieux. Le genre amorce un retour en force. La preuve au Théâtre Femina, à Bordeaux, à l'occasion du concert de Nouvel An en partenariat avec les Amis du Grand Théâtre de Bordeaux


La foule en attente malgré le froid (phJCM)
La foule en attente malgré le froid (phJCM)
A l’affiche, du traditionnel concert du Nouvel an, de ce samedi 7 janvier, fin d’après-midi, un programme original, même si l’assemblage semble un peu surprenant, est offert à un public bordelais toujours impatient. A l’ouverture du rideau, la salle occupée jusqu’au dernier strapontin, s’écrie à l’unisson « Ah ! ». Il faut dire que la plupart des spectateurs piétinait dans le froid devant le Théâtre Femina depuis plus de trois-quarts d’heures avant l’ouverture des portes.
Ce concert, tous les ans, nous permet de retrouver et d’apprécier l’Orchestre d’Harmonie de Bordeaux avec à la tête son chef Pascal Lacombe. Cet orchestre est adoré par son public et il sait lui rendre. On sent immédiatement cette communion.
Comme un mois de janvier sans valse est impensable, Lehar et Strauss ouvrent et clôturent ce bal musical et lyrique bordelais. Cette année l’opérette est à l’honneur.

Valentine Martinez (ph Archives Paysud)
Valentine Martinez (ph Archives Paysud)
Pour défendre les parties chantées, les Amis du Grand Théâtre, partenaire de ce concert, ont invité Valentine Martinez, gagnante du concours Robert Massard l’an dernier dans les catégories mélodie et opérette. Celle-ci a interprété cinq extraits d’opérette (Véronique et l’Amour masqué de Messager, Paganini, le Conte de Luxembourg et le Pays du sourire de Lehar) ainsi qu’un extrait de Manon de Massenet. Ce choix, ne semble pas être le mieux adapté au tempérament comique et expressif de cette chanteuse. Son talent de comédienne et de diseuse brille mieux dans le répertoire de mélodie ou de personnages typés que dans des rôles lyriques de femmes du monde ou de grand amoureuse du répertoire viennois. La Voix humaine de Poulenc qu’elle doit prochainement chanter sur une scène française devrait par contre lui aller à merveille.
Ce concert se termina en feu d’artifice avec les célèbres polka, galop et marche des Strauss repris chaleureusement par un public conquis. Valentine Martinez a reçu la médaille de la ville de Bordeaux.
Jean-Claude Meymerit
Lundi 9 Janvier 2017

Lu 325 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018