Tourisme en Gironde:le département cible l'oenotourisme et les projets innovants



Jean-Luc Gleyze (Ph Paysud)
Jean-Luc Gleyze (Ph Paysud)
La ministre de la Culture considérait dernièrement que la culture, ce n'est pas seulement de la contemplation, mais de l'économie. Le Conseil général de la Gironde fait un peu le même constat en matière de tourisme. Comme l'a expliqué Jean-Luc Gleyze, vice-président en charge de l'économie solidaire lors de la première conférence girondine sur le tourisme, pour ce qui est des domaines attribués aux élus, le secteur vient de quitter l'environnement pour rejoindre l'économique. Le département de la Gironde cible cependant son approche économico-culturelle sur cet oenotourisme, lequel est également "promotionné" par la CCI de Bordeaux et la chambre d'agriculture. Quant au gros investissement culturel autour de la vigne et du vin, c'est Bordeaux qui le fait avec son projet de Centre Culturel et Touristique. Le Conseil général de la Gironde, n'avait pas voulu d'ailleurs s'associer à l'investissement bordelais -"ce qui peut se discuter" a reconnu Jean-Luc Gleyze-, mais en revanche il s'impliquera dans la plate-forme intérieure.
Prenant en compte l'équilibre territorial et le soutien de la viticulture dans sa globalité, les conférences départementales sur l'oenotourisme ont abouti à l'encouragement des routes des vins. Mais là-aussi le Conseil général n'était pas seul sur le terrain:il y avait les CIVB qui avait déposé la marque. Une situation qui ne laisse pas d'autre choix que la collaboration entre institutions.
Cependant le tourisme en Gironde est loin d'être seulement intérieur. Sur 500 000 hébergements, 74% se trouvent sur le littoral. Quant à l'impact économique il est évident: 33 millions de nuitées, rapport de 5 millions d'euros en taxe de séjour, 21000 emplois...

Un plan d'action 2014-2016

Félicitations pour les Vignerons de Tutiac (Ph Paysud)
Félicitations pour les Vignerons de Tutiac (Ph Paysud)
En fait, la politique touristique du département change de cap avec un schéma d'aménagement arrivé à son terme et le lancement d'un plan d'action touristique 2014-2016. Le CDT devrait quant à lui être transformé en Agence départementale du tourisme, laquelle sera notamment en charge de la promotion . Ce plan d'action comporte quatre priorités, la première étant le secteur de l'oenotourisme pour lequel il a déjà été fait appel à projets (voir plus loin). Viennent ensuite "'itinérance" (mobilité dans les territoires, randonnées, tourisme fluvial)," consolidation des acquis", "innovation dans les modes d'intervention". De nouveaux appels à projets seront lancés. Dans la discussion les questions ont porté sur l'absence de ligne sur la notoriété, l'absence également de grand projet de type Puy du Fou ou Futuroscope, le peu d'investissement sur le littoral. Mais pour Jean-Luc Gleyze le Conseil général a surtout vocation à accompagner les initiatives.

LES LAUREATS DE L'APPEL A PROJETS

Ainsi au terme de la séance il a été remis des trophée aux quatre lauréats (21 dossiers avaient été présentés) du premier appel à projets:
  • BDTransmedia- projet porté par la société "Jardin des marques": il s’agit d’un projet innovant tant sur le fond que sur la forme consistant à élaborer une bande dessinée couplée à une application mobile gratuite. Le touriste est ainsi invité à découvrir des sites touristiques, mais également des propriétés viticoles ouvertes au public
  • Aménagement d’un parcours de visite sur le site de production des vignerons de Tutiac:1er producteur de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Côtes de Bordeaux, le site regroupe 550 vignerons, représentant 4 000 ha, 120 salariés et 6 boutiques de vente directe, soit 64 000 entrées.
    Le projet porte sur l’aménagement à Marcillac d’un site permettant de voir toute la chaîne de fabrication, de la production du vin à la mise en bouteille. L’aide du Département concerne la réalisation d’un parcours dans le vignoble
  • Ballades libres et guidées à vélo à assistance électrique imaginées par l’Office de tourisme du Pays Foyen
  • Phase 2 de l’aménagement du Musée de la vigne et du vin de Cadillac soutenue par le syndicat des 1ères côtes de Bordeaux-Cadillac : l’idée repose sur la création d’un parcours de visite dans les vignes afin d’offrir un produit complémentaire aux activités et à la scénographie du musée de la Closière.
Le Département apporte aux lauréats une aide en investissement à hauteur de 78 100 € sur un montant global de 797 744 € et une aide en fonctionnement de 93 750 € sur un montant global de 331 330 €.






Lundi 3 Février 2014

Lu 459 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018