Travaux d'hiver à la vigne:la mécanisation gagne du terrain



Ph DR
Ph DR
Malgré la pluie, plus de 300 viticulteurs et 100 élèves ont participé dernièrement à une demi-journée de démonstration de matériel de travaux d’hiver en vigne organisée par quatre élèves du Lycée Viticole de Libourne-Montagne et la Fédération Départementale des CUMA de Gironde, sur une parcelle mise à disposition par l’exploitation du lycée. Des rangs de 1.5 et 2 mètres typiques du secteur. Deux axes ont été développés :
  • Gagner du temps
La dévrilleuse de BRAUN a montré qu’un outil simple robuste permet de gagner du temps. De plus, le mât et le système de rabattement (mis au niveau du sol) sont utilisables par une lame intercep pour l’entretien de l’enherbement.
Les tireuses de bois ont eu un très grand succès :
- la ERO qui amène les bois par le dessus avec un décalage soit par la droite soit par la gauche selon les piquets. Un broyeur intégré broie les sarments ce qui économise du temps et du gasoil.
- La PROVITIS sort les bois par le côté gauche sans abîmer la latte, car l’outil n’a pas de lame. Elle peut être utilisée combinée avec un broyeur à l’arrière du tracteur

Produire de l’énergie avec les sarments

Exemple: une exploitation qui consomme environ 2 000 L/an de gasoil pour le chauffage, le retour sur investissement d’une chaudière bois est inférieure à 9 ans, car le coût d’un KW/h est 2 fois moins important ! Donc le chauffage par les sarments à un intérêt financier et écologique. Les sarments sont une source d’énergie « gratuite ». Cependant le retrait des sarments devra être compensé par un apport de temps à autre de matière organique.
Pour les utiliser il faut tout d’abord les récupérer au sol puis les broyer. Pour cela, l’un des moyens est la presse à sarments comme la CAEB Internationale. Celle-ci réalise des petites bottes cylindriques d’environ 25 kg, qui peuvent être utilisées aussi bien en barbecue que broyées dans une chaudière à bois. L’intérêt d’une botte est sa facilité de stockage et de conservation dans le temps.
Les broyeurs récupérateurs à marteaux comme SOUSLIKOFF, ou à lames comme OONYX qui est plus homogène dans la finesse des copeaux. L’avantage est de faire en un passage la récupération et le broyage ce qui permet aussi d’économiser du temps tracteur, du gasoil, la fatigue (comparé au stockage des fagots de sarments).
Cette journée a montré que les constructeurs de machines et les viticulteurs réfléchissent pour innover dans la viticulture … L’acquisition en CUMA de ces équipements est le meilleur moyen d’en optimiser le coût.
Marc-Antoine BEAUVINEAU
Animateur Agroéquipement
FD CUMA GIRONDE
Vendredi 21 Février 2014

Lu 419 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 22 Avril 2021 - 19:17 Les Girondins au Tribunal de commerce

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile