Un accord Europe-Chine des professionnels devrait mettre un terme à la procédure anti-dumping



"La coopération va remplacer la suspicion"

A Vinexpo Asia Pacfic 2012 (ph Hervé Lefebvre,Vinexpo)
A Vinexpo Asia Pacfic 2012 (ph Hervé Lefebvre,Vinexpo)
La filière viti-vinicole française, en particulier celle de Bordeaux, semble devoir éviter les rétorsions qui étaient envisagées par Pékin suite à la taxation des panneaux solaires décidée par la Commission européenne. Les autorités européennes et chinoises avaient appelé les professionnels au dialogue. Un accord -annoncé et commenté par le CIVB- vient d'intervenir entre les organisations européennes et chinoises, lequel si l'on comprend bien, est maintenant à avaliser par Pékin.
Le 1er juillet 2013, les autorités chinoises avaient lancé une enquête anti-dumping et anti subventions à l’encontre des vins européens exportés vers la Chine, et 3 500 entreprises bordelaises sur les 5 000 dans l’Union Européenne avaient répondu à la demande d’enregistrement prévue dans l’enquête. Le président du CIVB Bernard Farges, se félicite de l’accord conclu entre les représentants des filières viticoles européenne (CEEV) et chinoise (CADA), qui, estime-t-il, conduira à l’abandon de la procédure d’enquête antidumping et anti-subventions sur l’exportation des vins européens en Chine.
Bernard Farges affirme: "cet accord consiste en la mise au point, sur les deux prochaines années, d’un programme d’actions d’assistance et de coopération entre l’Union Européenne et la Chine, dans différents domaines allant de la technique et la recherche à la promotion. Ces actions permettront un approfondissement de la connaissance réciproque entre opérateurs européens et chinois. Le dialogue entre professionnels a permis de dépasser les suspicions initiales. Le programme de coopération renforcera les relations entre l’Union Européenne et la Chine, et permet d’envisager avec l’abandon de la procédure d’enquête, le futur de nos exportations sur ce marché (aujourd’hui stratégique pour le vin de Bordeaux) dans un climat apaisé"
La Chine était le premier pays client en volume, et le deuxième en valeur, pour les vins de Bordeaux en 2013.
Vendredi 21 Mars 2014

Lu 144 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Vendredi 1 Décembre 2017 - 19:41 Le Grand oral de François Hollande à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com