Un sous-marin nucléaire de 3e génération en construction



PH DGA
PH DGA
La Direction Générale des Armées annonce ce jour le lancement de la construction du premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins de 3e génération (SNLE 3G)


• Le délégué général pour l’armement, Emmanuel Chiva, a officiellement lancé la construction du premier SNLE 3G lors de la cérémonie de découpe de la première tôle organisée dans le chantier de construction de Cherbourg.
• Cette cérémonie s’est déroulée en présence de l’amiral Nicolas Vaujour, chef d’état-major de la Marine, du général de corps d’armée Vincent Pons, sous-chef d’état-major « Plans » de l’état-major des armées, de Pierre Eric Pommellet, PDG de Naval Group et de Loïc Rocard, PDG de TechnicAtome.
• La DGA assure la maitrise d’ouvrage du programme SNLE 3G, en collaboration avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) pour la propulsion nucléaire. Naval Group assure la maîtrise d’œuvre d’ensemble de la fabrication des sous-marins, en cotraitance avec TechnicAtome pour la réalisation des chaufferies nucléaires.
• Conformément à la loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030, quatre SNLE 3G remplaceront progressivement à partir de la prochaine décennie les actuels SNLE de 2e génération de type « Le Triomphant ».
• Le programme SNLE 3G est un investissement majeur de l’État. Il irriguera le tissu industriel français pendant plusieurs dizaines d’années, en mobilisant plus de 400 entreprises, ce qui représente environ 3 000 emplois directs, non délocalisables, de très haute qualification.

Lancé en 2021, ce programme régalien est au cœur de notre défense. Il conduira à terme, au renouvellement de la composante océanique de la dissuasion nucléaire française.

Par sa présence à la mer, la force océanique stratégique (FOST) a pour mission de garantir la permanence de la capacité de frappe nucléaire dissuadant ainsi tout agresseur potentiel de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation. Elle met actuellement en œuvre quatre SNLE de 2e génération de type « Le Triomphant », chacun équipés de 16 missiles mer-sol balistiques stratégiques M51 dotés d’ogives nucléaires.

La loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030 prévoit la construction de quatre SNLE 3G. Ils remplaceront ceux actuellement mis en œuvre au fur et à mesure de leur retrait de service, afin d’assurer la continuité de la posture de dissuasion de la FOST (4 SNLE dont au minimum 1 en patrouille en permanence, prêt à exécuter l’ordre de tir dans les délais prescrits).

(Extrait du communiqué de la DGA)
Mercredi 20 Mars 2024

Lu 124 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mardi 16 Avril 2024 - 16:16 JO 2024:Atout France éveille les papilles

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune | Brèves 2





ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile