Connectez-vous

Une campagne de communication de Vin et Société fait des vagues



Joël Forgeau et Audrey Bourrolleau (Vin et Société) lors d'une réunion du CIVB (Ph Paysud)
Joël Forgeau et Audrey Bourrolleau (Vin et Société) lors d'une réunion du CIVB (Ph Paysud)
La sérénité régnera-t-elle un jour dans le domaine de l'information et de la communication à propos du vin? Il semble que l'on n'en soit pas encore là en dépit des récents aménagements de la loi Evin. D'autant que certains médias nationaux, reprenant largement les critiques de la HAS (Haute Autorité de la Santé) montrent du doigt "le lobby viticole", On aime bien en France se tirer dans les pieds! Que se passe-til? Le 6 décembre 2015, Vin & Société (qui est une émanation de toute la profession viticole) annonce lancer "la première campagne d’information grand public sur les repères de consommation “2.3.4.0”. Et d'indiquer:"Cette initiative est une première pour la filière viticole. Son ambition est de faire connaître les repères de consommation définis par les autorités de santé que 9 Français sur 10 ignorent. Ils sont pourtant utiles puisqu’ils donnent un cadre très clair à la notion de modération ainsi qu’une définition de la consommation excessive." Deux slogans principaux s'appuyant sur des images:“Le Vin. Je l’aime, je le respecte” et “Aimer le vin, c’est aussi avoir un grain de raison.”
  • POLEMIQUE SUR LES REFERENCES
La consommation 2-3-4-0 c'est deux verres maximum par jour dans le cas d' une femme, trois verres pour un homme, quatre en une seule occasion, et 0 un jour par semaine. Cependant, pour la HAS, ces seuils sont ceux qui justifient une intervention médicale et non "des repères" pour une consommation normale .De plus, ces références datant des années 2000 seraient "obsolètes" selon Pr Serge Hercberg (HAS). Ce n'est pas l'avis de Vin et Sociéte qui affirme s'appuyer sur le Programme national nutrition santé (PNNS) 2011-2015 et sur un rapport de la HAS de novembre 2014. Ces repères, selon l'association communicante, sont toujours en ligne sur le site du ministère de la Santé, Vin et Société s'étonne que ces références deviennent "obsolètes" au moment où une campagne est lancée.
De son côté l'association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa) voit dans cette communication comme "un bras d'honneur aux défenseurs de la santé", mais elle ne semble pas devoir (ou pouvoir) porter l'affaire devant les tribunaux.
Des sujets de conversation pour les instances du CIVB lundi en présence du Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur....
Jeudi 10 Décembre 2015

Lu 308 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune








Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018