Démarrage des travaux de l'ancien barrage de Villandraut


Le département de la Gironde investit 580 000€ dans ce dossier qui fut source de polémique


Le Conseil général de la Gironde communique:

"Le barrage de Villandraut, situé sur le Ciron, date de 1856. Le Département de la Gironde s’en est rendu acquéreur et le gère depuis 1930. Ce barrage n’avait jamais fait l’objet d’autorisation et était ainsi sans existence légale depuis 1935.

En 2009, à la suite de la tempête Klaus, l’Etat alertait le Département sur l’état de dangerosité du barrage pour les usagers et les riverains du cours d’eau et sur l’obstacle qu’il représentait en termes d’écoulement des crues et de continuité écologique : intervention rendue obligatoire par la réglementation française et européenne.
Conformément à la demande initiale des services de l’état, une étude préalable commandée par le Département a ainsi été menée par un cabinet d’experts indépendant dont les conclusions garantissent la sécurité des riverains et des usagers de la rivière, les activités de pêche et de canoë et la continuité de la rivière étant donné sa richesse écologique. Ces conclusions garantissent également la conservation des berges et du pont de la RD3 situé en amont.
Par conséquent, l’arasement du barrage et les crédits nécessaires à la réalisation des travaux ont été voté par la Commission Permanente du Conseil général fin 2011.

Le dossier de travaux, soumis à enquête publique, a été validé par l’arrêté préfectoral en date du 28 octobre 2013. Et le 11 septembre 2014, le Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CoDERST) a confirmé la solution retenue par un avis unanime de ses membres.

Pendant la durée de cette étude, des échanges ont eu lieu avec l’ensemble des acteurs concernés pour aboutir à une solution convenant à tous.

L’aménagement proposé repose ainsi sur une vision d’ensemble du secteur. Il garantira la poursuite de l’activité de canoë en toute sécurité et permettra de renforcer la qualité écologique de la rivière, celle-ci retrouvant un lit normal et non perturbé. Il n’induira pas de risque sur le pont de la RD3, puisque ce dernier est régulièrement suivi par le Département, comme l’est l’ensemble des 1600 ouvrages d’art girondins.
Ainsi, un suivi environnemental et hydraulique est en œuvre depuis 2013 et se poursuivra pendant, a minima, cinq années après les travaux.
Ce dossier est soutenu par plusieurs associations environnementales, la Fédération départementale de pêche et l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.
Les travaux ont débuté ce jour, lundi 15 septembre 2014, et sont intégralement financés par le Conseil général à hauteur de 580 000 €TTC, y compris l’étude préalable et les travaux d’entretien des piles de pont. La fin des travaux est envisagée fin novembre".




Lundi 15 Septembre 2014

Lu 361 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 7 Octobre 2018 - 12:16 Tour Alternatiba: arrivée en force à Bayonne

Mardi 25 Septembre 2018 - 12:31 Agriculture:on récupère en Gironde...

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018