Fukushima suite: présence généralisée d'iode 131 en France



Le nuage de Fukushima est bien arrivé sur la France. Il n'y a sans doute pas lieu de s'inquiéter, mais les retombées semblent tout de même plus décelables qu'on nous le disait au début de la crise. Voici un extrait du communiqué de l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire):
"La détection d’iode 131 sur un prélèvement de particules atmosphériques effectué dès le 24 mars au sommet du Puy de Dôme, a constitué le premier indice de la présence en France de radionucléides rejetés lors de l’accident de Fukushima. Les résultats de mesures obtenus par la suite pour des prélèvements de particules atmosphériques ou d’iodes sous forme gazeuse effectués jusqu’au 29 mars ont confirmé une présence généralisée de traces d’iode 131 en France. Les nouveaux résultats obtenus par l’IRS ou transmis par certains exploitants d’installations nucléaires confirment la persistance d’iode 131 dans l’air en France à des concentrations variant entre quelques dixièmes de millibecquerels et quelques millibecquerels par mètre cube d’air (mBq/m3). Ce niveau de concentration dans l’air et son maintien dans la durée sont conformes aux prévisions effectuées par l’IRSN avec l’aide de Météo France.
"L’iode 131 est également détecté en plusieurs lieux dans les derniers prélèvements d’eau de pluie et de végétaux à des concentrations de l’ordre du becquerel par litre (eau de pluie) ou du becquerel par kilogramme (végétaux). Ces niveaux de concentration sont conformes aux prévisions de l’IRSN.
Des traces de césium 134 et de césium 137, détectées sur quelques prélèvements d’aérosols, sont également imputables aux rejets de l’accident de Fukushima.
Les concentrations en radionucléides artificiels mesurées en France dans les différents milieux surveillés sont très faibles et ne présentent aucun danger environnemental ou sanitaire, même en cas de persistance dans la durée".

Rappel- L’iode 131 est très volatil, et d'une durée de vie d'une huitaine de jours. Il peut se fixer sur la thyroïde. L'absorption de pastilles d’iode permet de la préserver
Le césium 137 a une durée de vie beaucoup plus longue Il se fixe sur les minéraux ainsi que sur la végétation et les champignons et il peut suivre la chaine alimentaire.
Consulter la carte de la radioactivité en France
Jeudi 31 Mars 2011

Lu 926 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives











Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018