La LGV Sud-Europe-Atlantique redémarre Voici le tracé des 1000 mètres



La LGV Sud-Europe-Atlantique redémarre     Voici le tracé des 1000 mètres
Le ministre Jean-Louis Borloo a relancé à Bordeaux le projet, et en même temps le débat autour de la LGV (ligne ferroviaire à grande vitesse Sud-Europe-Atlantique) en faisant part du choix officiel de tracé (bande des 1000m). Il a également fait un geste en direction du Pays Basque et des écologistes en indiquant que le transport de marchandise s'effectuerait sur les voies existantes "jusqu'à saturation" de celles-ci. Cependant Europe Ecologie et les collectifs d'opposants à la LGV expriment leur mécontentement. Du côté des pouvoirs publics on explique que " la première étape des études, qui vient de faire l'objet d'une approbation ministérielle, a permis de définir les grandes options du projet : consistance du tronc commun des deux branches, fuseau de passage de 1 000 mètres de large environ, caractéristiques et fonctionnalités techniques de ce grand projet (modalités de dessertes des agglomérations...). La seconde étape approfondira ces études afin de retenir un tracé préférentiel associé à une bande de 500 mètres de large et de préciser le programme fonctionnel du projet ainsi que les aspects relatifs aux prévisions de trafic et à la socioéconomie."
"L'étude des tracés possibles, incluant une phase de consultation et de concertation du public et des acteurs locaux, devrait s'achever fin 2010 / début 2011. L'analyse comparative des hypothèses de tracés permettra au comité de pilotage de proposer le ou les tracés à approfondir vers mi 2011."



Les endroits sensibles

Des indications sont apportées par ailleurs sur des points sensibles du passage de la ligne:
"-Sortie de l’agglomération de Bordeaux : le fuseau « est A62 » a été retenu. Il apparaissait plus favorable en termes d'enjeux humains, paysagers, patrimoniaux et économiques. RFF poursuivra les études et la concertation au droit de Villenave d'Ornon pour déterminer le meilleur positionnement d’une voie supplémentaire à l'Est ou à l'Ouest de la voie existante, dans le fuseau retenu. Le ministre d’État sera tout particulièrement attentif à la bonne prise en compte des préconisations du comité de pilotage vis à vis de la préservation des ressources en eau et des parcelles viticoles situées entre le projet de ligne nouvelle et l’A62."
-Secteur de Préchac : "dans le secteur de Préchac, le fuseau le plus à l’Ouest étudié par RFF, dit « variante alternative Ouest Préchac » a été retenu. Il constitue en effet la solution la plus favorable au regard des enjeux humains, en évitant toutes les zones bâties du secteur, s'éloignant du centre bourg de Préchac et ne générant pas d'effet de coupure entre les quartiers."
-Secteur d'Auvillar et de Caumont : "à la suite des demandes des collectivités territoriales concernées, un complément d'études et de concertation a conduit à envisager la possibilité d'un fuseau de passage nouveau. Cette solution issue de la concertation a été retenue car elle permet notamment un jumelage ponctuel avec l'autoroute A62 (et donc une réduction des impacts cumulés), et un passage à distance des bourgs d'Auvillar, Bardigues, SaintMichel, Le Pin et Caumont."
Secteur d'Uchacq et Parentis: "dans le cadre du processus de concertation continue conduit par RFF, des élus ont souhaité que soit étudiée une variante plus au nord du fuseau initialement retenu par le comité de pilotage de janvier 2010, dite « variante Nord ». Parmi trois fuseaux étudiés, l'analyse comparative a montré que le fuseau « Nord » présentait des impacts moindres en termes d'enjeux humains, physiques, techniques et économiques. C'est donc la variante « Nord » qui a été retenue, conformément aux attentes de la majorité des communes concernées."
-Secteur situé entre la traversée de la Garonne au Sud de Castelsarrasin et la traversée de l'Hers à l'Ouest de Castelnau d'Estrètefonds :" les « variante D » et variante « USV » sont conservées.
Pour tenir compte des propositions alternatives formulées par les collectivités territoriales, trois fuseaux complémentaires à celui proposé par le comité de pilotage de janvier dernier ont été étudiés dans un premier temps sur ce secteur."
Pour le secteur du marais d'Orx à la frontière franco-espagnole, il est demandé de poursuivre les études pour la construction d'une voie nouvelle en prévision de la saturation des lignes existantes.
En ce qui concerne la desserte des villes moyennes de la région, le choix n'est pas très clair concernant Agen puisque l'on parle de poursuivre les études tout en retenant le principe d'une gare nouvelle reliée à la gare existante. Des gares nouvelles seront également construites à Montauban et Mont-de-Marsan. La construction d'une nouvelle gare est également envisagée à Bayonne.

Mercredi 29 Septembre 2010

Lu 2259 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 7 Octobre 2018 - 12:16 Tour Alternatiba: arrivée en force à Bayonne

Mardi 25 Septembre 2018 - 12:31 Agriculture:on récupère en Gironde...

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018