Connectez-vous

Manifestations:le Mouvement de la Paix appelle à la négociation  22/03/2019

Communiqué:
Le Mouvement de la Paix s’inquiète des dernières décisions du gouvernement visant à engager l’armée - à savoir les militaires de l’opération Sentinelle - dans le maintien de l'ordre face au mouvement social, et plus particulièrement celui des gilets jaunes.
Dans aucun conflit, la violence ou la force d’où qu'elles viennent, ne constituent la solution.
Dans la situation actuelle, l’issue réside dans l’ouverture de négociations sérieuses avec les organisations syndicales, avec les associations, avec des représentants du mouvement des gilets jaunes, etc. en vue d’aboutir à un compromis positif, apportant du « mieux vivre ».






Un bureau renouvelé aux Jeunes Agriculteurs 33  18/03/2019

Lors de leur assemblée générale annuelle, qui s’est tenue au syndicat viticole des Côtes de Bourg à Bourg-sur-Gironde, les Jeunes Agriculteurs de Gironde ont élu leur nouveau président. Après trois riches années à la tête de JA33, Bérénice Walton a décidé de passer le flambeau à Vincent Bougès, jeune et dynamique viticulteur de 30 ans installé à Saint-Sauveur dans le Médoc. C’est avec la même équipe motivée et engagée syndicalement que Vincent Bougès prend les rênes des J A pour l’année à venir. Ils vont continuer le travail déjà engagé ces dernières années notamment sur la viticulture, l’installation, la promotion des sites installation-agricole et stage-agricole, ou encore sur la restauration collective.
  • L’équipe des JA33, est maintenant composée de:
    Président: BOUGES Vincent
    Secrétaire général: GRANDEAU Guillaume
    Vice-présidents: WALTON Bérénice; MOLINARI Charlotte ;SOLANS Thomas
    Trésorier: GUERIN Guillaume
    Membres bureau: COURJAUD Arnaud; RAOULT Vincent
    Administrateurs: FAURE Emile
    KACKI Quentin
    BAISSAS Marielle
    DEROQUEFEUIL Pierre
    DEGRENIER Benjamin
    HEDOIN Clément
    IZQUIERDO Aurélie
    ROZIER Anne-Cécile
    VILLEPONTOUX Antoine

Un appel des Evangéliques de France  10/03/2019

Suite aux acte malveillants commis contre une église évangélique d' Angoulême le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) constate notamment dans un communiqué: "Onze mille euros de matériel volé, des giclées de peinture sur les murs, les sols, les chaises, les instruments de musique, voilà ce que le pasteur et quelques fidèles ont pu constater le matin, samedi 9 mars, dans les locaux de l’Église évangélique Espoir & Vie de la rue Fontchaudière à Angoulême. Le pasteur Joseph Miall parle « d’une volonté de souiller, détruire, de nous empêcher de continuer à célébrer nos offices »(...)C’est, avec l’antisémitisme, l’indice d’un climat antireligieux qui va grandissant. Et même d’une banalisation de la violence contre les symboles de la foi chrétienne et les lieux où elle s’exprime(...)Le Conseil national des évangéliques de France souhaite que les autorités prennent au sérieux cette situation et leur demande d’agir avec force et détermination contre tous ceux qui s’en prennent aujourd’hui impunément aux lieux de culte. Il faut que la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » s’applique à tous et pas seulement à ceux qui suivent la doxa du moment..."

J-S Eynard président de la FDSEA de la Gironde  06/03/2019

Faisant écho à l’installation de la nouvelle équipe de la chambre départementale d’agriculture, le conseil d'administration de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles de la Gironde, réuni ce mardi 5 mars 2019 à Bordeaux, a remanié de son bureau .
Ainsi, après 3 ans et demi à la tête de la FDSEA, Jean-Louis DUBOURG, qui vient de prendre la présidence de la Chambre d’Agriculture de la Gironde, a laissé sa place de président à Jean-Samuel EYNARD, viticulteur en chai particulier à Bourg.
Serge BERGEON, éleveur et viticulteur en cave coopérative dans le Fronsadais, conserve son poste de secrétaire général.
Fidèles à leurs convictions syndicales, les membres de la FDSEA de la Gironde ont souhaité maintenir au sein du bureau une complémentarité de compétences pour défendre l’ensemble des agriculteurs et viticulteurs. Il garde ainsi sa diversité, avec des représentants de toutes les productions et de tous les types d’exploitations. L’objectif reste donc d’optimiser la gestion des multiples dossiers syndicaux qui impactent le quotidien des exploitants agricoles de la Gironde (d'après le communiqué).


Les labos de Gironde, Charente et Dordogne partenaires  01/03/2019

Les départements de la Gironde, de la Charente et de la Dordogne ont signé vendredi 1er mars 2019 une convention de partenariat en vue de mettre en synergie leurs laboratoires départementaux d'analyses.
Depuis plus de dix ans ces laboratoires départementaux travaillent en collaboration : entraide fonctionnelle, sous-traitance des analyses, réponse commune aux appels d’offres, formations, groupements d’achats, etc. Afin de renforcer leurs compétences, les trois départements ont décidé de mutualiser les objectifs et moyens de leurs laboratoires. Ce qui va se traduire par:
•Création d’une centrale d’achats pour les consommables et équipements ;
•Mise en œuvre d’une communication commune ;
•Création d'un catalogue analytique commun ;
•Optimisation des collectes ;
•Mutualisation des ressources humaines et des matériels : suppléances, audits internes, métrologie, étalonnage...
•Développement des projets de recherche fondés sur les compétences de chaque territoire : analyses végétales, biologie moléculaire, analyses agroalimentaires, maladies ou contaminants émergents ;
•Adaptation et réactivité face aux évolutions ministérielles relatives aux analyses officielles et aux agréments ;
•Elargissement du partenariat à d’autres départements : Haute-Vienne et la Creuse...

L'Occitanie crée un éco-chèque mobilité  01/03/2019

Après la carte jeune, qui permet aux familles de réaliser 400 € d'économie en moyenne, et l'éco-chèque logement de 1 000 € ou 1 500 € pour la réalisation de travaux d'économies d'énergie dans les foyers, la Région crée l'éco-chèque mobilité "pour redonner encore plus de pouvoir d'achat aux citoyens qui font le choix de l'électrique pour leurs déplacements."
L'éco-chèque mobilité prévoit :
- Une aide de 1 000 € à 2000 €, sous conditions de ressources pour l'achat d'une voiture électrique ou hybride rechargeable d'occasion. Ce dispositif peut être cumulable avec la prime à la conversion de l'Etat de 5 000 €.
- Une aide de 100 €, sous conditions de ressources, pour l'achat d'un vélo électrique, cumulable avec le bonus vélo à assistance électrique de l'Etat plafonné au total à 200 €.
- La Région versera également un bonus sécurité de 50 € pour le bénéficiaire non imposable pour l'acquisition de matériel dédié à la sécurité pour les déplacements en vélo électrique : casque, kit de protections, kit éclairage, gravage, anti-vol...
La Région Occitanie a prévu de consacrer au total 4 M€ à cette nouvelle mesure qui sera complétée à la rentrée par une aide financière au co-voiturage.


Ford Blanquefort:les collectivités s'adressent à l'Etat  27/02/2019

Région Nouvelle-Aquitaine, Conseil départemental de la Gironde, Bordeaux Métropole, Blanquefort communiquent:
"L'Etat a annoncé le 25 février le choix définitif de Ford de refuser la reprise de l'usine Ford Aquitaine Industries par Punch. Les collectivités demandent que les discussions avec Punch puissent se poursuivre et souhaitent y être associées.
Elles considèrent que Ford ne peut pas partir après plus de 40 ans d'implantation et tirer un bénéfice de sa sortie par la vente d'un foncier stratégique pour le territoire.
Par conséquent, les collectivités demandent à l'Etat de poursuivre ses négociations en vue d'aboutir à la cession du foncier et des équipements à l'euro symbolique.
Les collectivités regrettent l'insuffisance du cadre législatif actuel, qui permet à un groupe international, historiquement soutenu par l'Etat et les collectivités, d'abandonner un site industriel sans contreparties. Elles demandent à l'Etat donc de travailler en urgence sur un amendement à la loi dite « Florange » afin de donner à la puissance publique les moyens de permettre, sous le contrôle du juge compétent, une reprise assurant la pérennité du site et le maintien de l'emploi.
L'Etat s'est engagé sur la création d'un groupe de travail. Les collectivités souhaitent que sa mise en place soit rapide et y participeront activement".



Une nouvelle reconnaissance pour Supmode Bordeaux  14/02/2019

Cinq ans après l’ouverture de ses portes, l'école Bordelaise SUPMODE vient d’obtenir la certification par l’Etat de son Bachelor «Responsable Marketing et Design de Mode ». L’école est donc aujourd’hui la seule reconnue et approuvée par le ministère du travail à proposer ce double regard tant attendu par les professionnels de l’industrie de la mode. Cette formation permet aux étudiants l’acquisition d’un diplôme BAC +3 à double compétences : création et marketing. L'école a toujours souhaité entretenir une relation étroite avec le monde professionnel notamment par le biais de parrainages (Chantal THOMASS en 2014, Serge Bensimon en 2015, Repetto en 2016,Tara Jarmon en 2017 ainsi que Jane de Boy cette année) mais aussi de par son équipe constituée de professionnels expérimentés.

1 2 3 4 5 » ... 75











Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018